Menu

Typhanie Degois

Députée de la 1ère circonscription de Savoie

Un attachement pour la Savoie

Ayant grandi en Savoie, j’ai un attachement tout particulier à ce territoire d’exception, du lac du Bourget à nos montagnes riches d’une faune et d’une flore prodigieuses, au Rhône qui traverse et nourrit nos vallées, aux monuments historiques nous rappelant chaque jour notre Histoire...

Un engagement personnel, professionnel et politique

Mes études de droit commencée à l’Université de Savoie m’ont menée jusqu’à Paris et l’Université Panthéon-Assas, afin de me spécialiser en droit des affaires internationales qui regroupe l’arbitrage, le commerce et la finance. J’ai eu la chance grâce à l’école républicaine de réaliser mon projet, intégrer un cabinet d’avocats parisien. Pourtant la Savoie me manquait. C’est pourquoi j’ai décidé à l’automne 2016 de rentrer. Devenant juriste d’entreprise, j’ai parallèlement animé un comité En Marche à Aix-les-Bains afin de participer à l’élaboration du programme présidentiel d’Emmanuel Macron. Après avoir oeuvré dans plusieurs associations locales et à l’étranger, le mouvement En Marche fût pour moi une nouvelle façon de m’investir dans la société, de contribuer à la grandeur de la France.

Des valeurs et des convictions

Cet engagement politique est un un combat pour des valeurs que j’ai chevillées au corps. Le travail tout d’abord, la meilleure forme d’émancipation d’un individu et le moyen le plus puissant pour contribuer à notre Pays. La liberté ensuite, laisser se réaliser la volonté de faire, d’entreprendre qui permet d’aller de l’avant et de construire notre avenir. Enfin, une fidélité et une loyauté pour la France, notre Pays, fruit du travail de nos ancêtres et à qui l’on doit tant.

La première circonscription de Savoie

Entre lacs et montagnes

Située entre lacs et montagnes, la première circonscription de Savoie englobe les lacs du Bourget et d’Aiguebelette ainsi que le Mont Revard, la Dent du Chat, la chaîne de l’Epine, le massif de la Chartreuse et le massif de la Chambotte. De Motz à Saint-Christophe de la Grotte, notre territoire couvre l’Avant-Pays Savoyard jusqu’à l’Albanais en passant par La Motte-Servolex et Aix-les-Bains puis allant jusqu’à la Chautagne. Avec la création de communes nouvelles, cet ensemble compte 75 communes pour près de 120 000 Savoyards.

Un territoire attractif

Notre territoire est attractif grâce à des centres de recherches de haute technologie comme Technolac qui accueille, entre autres, l’INES et le CEA. Mais aussi, des zones économiques comme Hexapole, et de grandes entreprises industrielles comme AGRATI ou Leztroy spécialisée dans les circuits alimentaires courts et biologiques.

Nos paysages sont dessinés par les viticulteurs et les agriculteurs produisant des vins et des fromages de haute qualité. Une qualité de vie exceptionnelle grâce à de nombreux cours d’eau tels que le Rhône et le Guiers permettant d’alimenter une faune et une flore prodigieuses trouvant abris dans les nombreuses zones protégées (ZNIEFF et Natura 2000), ainsi que dans la peupleraie de Chautagne. Connu pour ses Thermes, son domaine de ski nordique, ses eaux chaudes l’été venu, notre territoire a tout le potentiel pour se développer de manière responsable et avec ambition.

Le rôle du député

Représenter les français

La première de ses missions, est de représenter les Français. La députation est un mandat national, ainsi chaque décision doit être prise dans l’intérêt général de la France même si l’ancrage local est essentiel afin de défendre les particularités de chaque territoire.

Légiférer

La deuxième d’entre elles est légiférer, soit proposer, amender, voter. Le projet (si l’initiative vient du gouvernement) ou la proposition (si l’initiative vient d’un député) de loi est tout d’abord examiné dans l’une des huit commissions permanentes, puis après avoir été amendé et voté, le texte est appelé à l’ordre du jour en séance dans l’hémicycle.

Contrôler et évaluer

La dernière est une mission de plus en plus importante, contrôler et évaluer. D’une part, contrôler l’action de l’exécutif, par les séances de questions au gouvernement par exemple. D’autre part, évaluer les politiques publiques afin de repérer d’éventuels dysfonctionnements dans l’administration et de proposer des recommandations pour y remédier.