Menu

Atelier Citoyens du canton de La Motte-Servolex : le transport au cœur des débats

L’Atelier Citoyens du canton de La Motte-Servolex a été principalement marqué par des échanges assez engagés de la part des participants. Le thématique du transport, en particulier le projet du Lyon Turin, a été véritablement au cœur des débats.

 

Les partisans et les opposants au Lyon Turin ont alors fait part, lors de l’Atelier Citoyens, de leurs différents arguments pour expliquer leur position. Pour eux, l’enjeu est important car selon le tracé retenu, le secteur du canton de La Motte-Servolex serait concerné.

Parallèlement, il a été abordé, au cours de la réunion, l’agrandissement du péage autoroutier de Chambéry Nord qui, pour certains, va inévitablement se traduire par une augmentation de la circulation et de la pollution.

Enfin toujours côté transport, les discussions ont porté sur les réseaux de transport urbain. Il a été regretté, par l’ensemble, le fait que les deux agglomérations, Grand Lac et Chambéry Métropole-Cœur des Bauges, ne puissent pas s’entendre pour offrir aux usagers un service commun au travers d’une fusion des deux réseaux (http://typhaniedegois.kgp-agency.com/articles/vie-des-comites/atelier-citoyens-du-bassin-aixois-du-national-au-local-5)

 

De nombreux débats ont ensuite été menés sur différentes mesures prises au niveau national et leur répercussion sur le local, notamment ce qui concerne les demandeurs d’asile et l’hébergement des migrants, l’obligation des onze vaccins, l’accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada (CETA), la politique éducative, la réduction des Aides personnalisées au logement (APL) ou des aides aux particuliers en faveur de la transition énergétique.

 

D’un point de vue plus local, il a été évoqué le regroupement des intercommunalités dans des agglomérations plus grandes. Le public s’est alros demandé quelle était la bonne taille d’un territoire pour garantir encore une réelle efficacité des services publics.

Pour finir, les participants de l'Atelier Citoyens du canton de La Motte-Servolex ont eu à coeur d'évoquer l'avenir de la centrale nucléaire du Bugey, tout en faisant part de leur souhait qu'elle puisse fermer.