Menu

Atelier Citoyens du bassin aixois : du national au local

De nombreuses personnes étaient présentes à l'Atelier Citoyens du bassin aixois qui s'est tenu à l’automne dernier sur la commune de Mouxy. Les discussions ont essentiellement tourné autour des décisions nationales et leur répercussion au niveau local.

 

Il a ainsi été évoqué l’obligation des onze vaccins et son application, ainsi que le budget de la santé et ses conséquences sur les urgences des centres hospitaliers de proximité. Pour les personnes présentes lors de cet Atelier Citoyens, la prise en charge des patients reste toujours beaucoup trop longue pour offrir un véritable service de santé de qualité qu’est en droit d’attendre la population.

 

Il a ensuite été abordé la révision des Aides personnalisées au logement (APL) et ses effets sur les bailleurs sociaux. Certaines personnes ont alors manifesté une crainte que l’OPAC de la Savoie se retrouve dans une situation compliquée pour pouvoir apporter son financement nécessaire à la restructuration du quartier de Marlioz et ainsi compromettre le projet dans son ensemble qui prévoit la démolition de la barre d’immeubles, la création de nouveaux logements, la requalification des voiries et des lieux de vie.

 

Un autre point en discussion a aussi porté sur le déploiement de la fibre concernant l’ensemble des communes. Le public s’est alors interrogé : dans quelle mesure l’Etat peut intervenir ? Pour lui, le retard en la matière constitue indéniablement un frein à l’installation d’entreprises et donc au développement économique du bassin.

 

Enfin, d’un point de vue davantage cadre de vie, le transport urbain en commun a été au cœur des débats. En raison de lacunes de desserte pour la population de communes à la limite du bassin aixois et chambérien, il a été réclamé qu’un réseau de transport puisse être fait en commun entre les deux agglomérations de Grand Lac et de Chambéry Métropole-Cœur des Bauges. L’une des barrières à cette mutualisation semble venir du fait que le montant du versement transport n’est pas identique entre les agglomérations.

Dans ce cadre, la Députée Typhanie Degois a déposé une question écrite au gouvernement, demandant que les autorités organisatrices de transport fixent un taux similaire de contribution des entreprises au titre du versement transport afin de faciliter les rapprochements de réseaux de transport urbain.

 

Pour plus de renseignements:

http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-2603QE.htm