Menu

Un projet de logements pour l'Abbaye de la Rochette à Belmont-Tramonet

Typhanie Degois a visité, lundi 19 juillet 2021, l'Abbaye de la Rochette à Belmont-Tramonet dans l'Avant-Pays Savoyard. Madame la députée a rencontré la Mère Abbesse qui a présenté un projet de reconversion en logements d'une partie de l'abbaye.

L'ensemble de l'Abbaye de la Rochette se compose d'une grosse maison centrale, d'une aile en arc de cercle, d'une église et d'un bâtiment d'hôtellerie, le tout agrémenté d'espaces verts. Au départ dans les années 1970, 73 soeurs habitaient sur les lieux à Belmont-Tramonet. Aujourd'hui, la communauté bénédictine de la Rochette a fortement diminué pour arriver à 13 soeurs présentes. Les bâtiments se retrouvent ainsi trop grands pour elles.

La communauté a alors décidé de s'engager dans un projet de Maison d'Alliance s'inspirant du béguinage. La partie centrale, la plus historique, est réaménagée en chambres pour les 13 soeurs sur place, permettant de libérer l'ensemble de l'aile sur laquelle porte le projet. Ce bâtiment de quatre étages sera tranformé en 27 appartements indépendants, du T1bis au T4, auxquels seront adjoints des grands espaces communs comme un foyer, un oratoire ou un atelier de cuisines.

 

Abbaye de la Rochette députée Belmont-Tramonet

L'idée du projet est de préserver l'Abbaye de la Rochette et la communauté religieuse à Belmont-Tramonet, donner une seconde vie à des lieux inoccupés, tout en rompant l'isolement de certaines personnes âgées qui pourraient venir y habiter. Une forte notion de partage sera instaurée avec une charte de vie en commun et la présence d'un gardien veilleur. Les nouveaux résidents pourront participer à la vie de la communauté en apportant leur soutien à la mission des soeurs. Il s'agit de donner un but à sa retraite. Ces appartements seront uniquement en location, la communauté restant propriétaire de l'ensemble, et les tarifs seront très abordables avec un partie sociale possible.

Aujourd'hui, l'engouement est tel que les soeurs disposent d'une liste d'attente d'une centaine de personnes. Les travaux devraient démarrer au mois d'août avec le désamiantage. Le projet est actuellement dans sa phase de montage financier. Les soeurs sont à la recherche de participations publiques et privées notamment au travers de dons.

Typhanie Degois remercie la Mère Abbesse de son invitation et reste mobilisée afin d'apporter tout son soutien à ce projet. Madame la députée a également visité l'Abbaye d'Hautecombe qui surplombe le lac du Bourget et fait l'objet depuis 2004 d'importants travaux.

Pour être tenu informé de l'actualité de Typhanie Degois en Savoie et à l'Assemblée nationale -> ICI