Menu

Typhanie Degois à la rencontre des élus de la Communauté de Communes Coeur de Chartreuse

Vendredi 2 novembre 2018, Typhanie Degois s'est rendue sur la Communauté de Communes Coeur de Chartreuse. A cette occasion, elle était accompagnée par Catherine Kamowski, députée de l'Isère - 5ème circonscription, afin de rencontrer les élus locaux du bassin de vie.

 

Une réunion conjointe avec l'ensemble des élus

Le territoire Coeur de Chartreuse qui s'étend sur environ 357 kilomètres carrés se situe au coeur du Parc naturel régional de Chartreuse et comprend dix-sept communes (dix en Savoie et sept en Isère) pour une population estimée à 16 815 habitants.

La réunion organisée en présence de Denis Séjourné, Président de la Communauté de Communes Coeur de Chartreuse, était donc l'occasion pour les deux parlementaires de rencontrer simultanément des élus de Savoie et de l'Isère afin d'échanger sur leurs attentes et leurs propositions dans les deux départements.

Typhanie Degois Coeur de Chartreuse

Des échanges constructifs sur des préoccupations du quotidien

La réunion avec les élus de la Communauté de Communes Coeur de Chartreuse a notament portée sur :

  • la compétence eau et assinissement, dont la mise en oeuvre du transfert au bénéfice des communautés de communes a été adoptée à l'Assemble nationale le 31 juillet 2018, et qui prévoit entre autre, la mise en place d'une minorité de blocage ou encore un délai supplémentaire de mise en oeuvre.
  • la fiscalité locale, et plus particulièrement, la taxe d'habitation ou la révision envisagée des valeurs locatives.
  • l'urbanisme, les services publics de proximité, afin de soutenir les communes et maintenir les services publics au plus près des citoyens comme ce fut le cas avec la trésorerie située sur la commune des Echelles.
  • le Parc naturel régional de Chartreuse, partenaire de la Communauté de Communes Coeur de Chartreuse, pour le développement et la préservation du territoire.

 

Ces échanges avec les élus locaux sont nécessaires afin de soutenir les territoires et permettront de nourrir la réflexion lors des réformes à venir.