Menu

Table ronde sur le programme d'investissements d'avenir à Aix-les-Bains

Rapporteure pour avis dans la prochaine loi de finances sur le Programme d'Investissements d'Avenir (PIA), Typhanie Degois a organisé ce lundi 9 septembre à Aix-les-Bains, une table ronde sur le thème de l'innovation avec la présence d'une dizaine d'entreprises et d'organismes locaux : Ferropem, Helioslite, Beelse, Medef, Atawey, Savoie Mont Blanc Angels, Certisolis, FrenchTech in the Alps, France Active Savoie Mont Blanc. L'objectif de la mission est d'évaluer le fruit de ces investissements, mais aussi de proposer de nouvelles solutions concrètes visant à valoriser la recherche et à soutenir les projets innovants des entreprises.

LE PROGRAMME D'INVESTISSEMENTS D'AVENIR

Typhanie Degois Aix-les-Bains

Doté de 57 milliards d’euros, le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), piloté par le Secrétariat général pour l’investissement, a été mis en place par la France pour financer des investissements innovants et prometteurs sur le territoire. Il se décompose en trois : 

  • PIA 1 : 35 milliards d'euros (2010-2014)
  • PIA 2 : 12 milliards d'euros (2014-2017)
  • PIA 3 : 10 milliards d’euros (2017)

Le PIA 3 accorde 2,9 millards d'euros à l'enseignement supérieur et la recherche, 3 millards d'euros à la valorisation de la recherche et 4,1 millards d'euros à l'innovation et au développement des entreprises. Il vise à financer les investissements innovants et prometteurs sur le territoire, avec un principe de co-financement pour chaque projet.

TABLE RONDE À AIX-LES-BAINSTyphanie Degois Aix-les-Bains

Au cours des discussions, plusieurs points ont été évoqués et partagés par les différentes personnes présentes, à savoir :

  • Les critères retenus dans l'attribution des financements pour les appels à projets, sont jugés trop contraignants voir trop sélectifs
  • Le dispositif semble adapté pour les petites structures type ETI et PME mais les fonds alloués paraissent mal distribués et ne permettent pas à ces structures d'en bénéficier
  • La fiscalité a été un point largement abordé lors des échanges, en montrant la nécessité de libérer les investisseurs de toutes les contraintes fiscales leur permettant ainsi de plus facilement s'engager et soutenir les entreprises. Aujourd'hui la fiscalité constitue un frein à l'innovation.

Ces retours d'expériences vont permettre de compléter le travail mené par Typhanie Degois prochainement auprès des différentes institutions nationales.