Menu

Soutien à la suppression du passage à niveau du Viviers du Lac

Le passage à niveau du Viviers du Lac a été identifié comme le plus dangereux de la Région Auvergne Rhône-Alpes. D’une part, il y a à la fois une forte circulation ferroviaire avec en moyenne 97 circulations quotidiennes et routières, puisqu'environ 12 500 circulations quotidiennes ont été relevées, et notamment les transports par car. Et d’autre part, la configuration du site qui est composée d'une route sinueuse en pente. 

Un aménagement du passage à niveau du Viviers du Lac est donc impératif. Le comité de pilotage du projet a validé l’aménagement et le coût de plus de 10 millions d'euros pour les collectivités. Pour les véhicules il est prévu un passage souterrain, alors que pour les piétons et vélos sera aménagé un autre passage. Jusqu'au 6 décembre, une concertation est mise en place, retrouvez l'ensemble des éléments ici. Ce projet connaît une attente forte des habitants qui demandent une sécurisation urgente de ce passage.

Viviers du Lac

Question écrite de Typhanie Degois au Secrétaire d'Etat des transports

 

Afin de garantir les financements de l'Etat, Typhanie Degois est intervenue auprès du Secrétaire d'Etat chargé des transports, Monsieur Jean-Baptiste DJEBBARI. En effet, suite au rapport GAYTE, le Ministère des transports a mis en place un nouveau plan d'actions pour la sécurisation des passages à niveau visant à réorienter les crédits vers des mesures plus simples, plus efficaces et plus rapides à mettre en oeuvre. Ainsi, les opérations de dénivellations, comme la suppression des passages à niveau inscrits au programme de sécurisation nationale sont remises en question. De nombreux passages à niveau sont à sécuriser, mettre en concurrence les projets serait désastreux. Il est impératif de ne pas modifier les mécanismes de financements par l’Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF). Ainsi, afin d'assurer la sécurité des habitants comme des passagers, l'Etat se doit de soutenir les projets de suppresion des passages à niveau particulièrement identifiés pour leur caractère accidentogène. Typhanie Degois soutient l'initiative des élus du Viviers du Lac afin que le passage à niveau n°18 soit définitivement supprimé en 2022.