Menu

Rencontre entre les chefs d'entreprise du bâtiment et Typhanie Degois

La Députée Typhanie Degois a participé lundi 5 février à une table-ronde BTP, à l'invitation du président de la fédération BTP Savoie, René Chevalier. Une dizaine de chefs d'entreprise issus de toute la Savoie étaient invités, représentant différents corps de métiers : travaux publics, plâtrerie, peinture, électricité, maçonnerie, bois charpente.

Lors de cette table-ronde avec la fédération BTP Savoie, l'objectif pour Typhanie Degois était d'être véritablement à leur écoute, prendre en considération leur ressenti par rapport à leur profession et le marché.

 

Plusieurs sujets sensibles abordés

L'un des plus importants sujets a porté sur l'amiante. Le constat est alarmant. Il a été signalé que la réglementation concernant la gestion de l'amiante sur un chantier et son évacuation étaient actuellement trop lourdes en termes de normes, et trop coûteuses pour la clientèle, ce qui pose problème. En effet, ceux qui ne veulent pas payer le coût, réalisent alors eux-mêmes les travaux, faisant face à des risques d'exposition de contamination importants. Il a été de plus précisé que certains n'hésitent pas à faire appel à des entreprises ne respectant pas les règles pour gérer ce type de travaux sensibles. Il en ressort des décharges sauvages avec des conséquences graves pour l'environnement.

Un autre point abordé a concerné les marchés publics. Les entrepreneurs présents ont alors vivement regretté que les collectivités locales préfèrent choisir davantage des entreprises extérieures au secteur, même à compétitivité égale. Cela se traduit par un véritable gâchis du savoir-faire savoyard.

Il a aussi été question de l'auto-entreprenariat, qui peut s'imposer comme une concurrence déloyale, tout le monde pouvant exercer une profession du batiment sans en avoir les qualifications.

Les discussions de la table-ronde BTP ont ensuite concerné les lourdeurs administratives, ainsi que la sous-traitance et les travailleurs détachés. Les difficultés de recrutement ont été évoquées. Les entrepreneurs ont mis en avant un manque de main d'oeuvre, d'où l'intérêt d'avoir recours aux travailleurs détachés.

 

                                                         

 

Des solutions

Consciente de ces difficultés, Typhanie Degois a, au cours de la discussion, évoqué des solutions selon les différents cas. Elle a ainsi expliqué qu'il serait peut-être nécessaire de revoir l'application de la loi concernant l'amiante, tout en sensibilisant à l'intérêt de prendre des entreprises responsables. Par rapport à l'auto-entreprenariat, la solution serait d'exiger une qualification pour chaque coprs de métier du batiment. En matière de lourdeur administrative, Typhanie Degois a précisé que l'objectif est bien de faire la chasse aux excès de normes et de respecter la règle de suppression de deux normes existantes pour toute nouvelle norme créée. Enfin en ce qui concerne la problématique du recrutement, il a été précisé toute l'importance d'accentier les contrôles sur les sociétés "boite à lettres" facteur de concurrence déloyale, et de mieux valoriser le travail.

Nous remercions chaleureusement les chefs d'entreprise ayant pris sur leur temps de travail pour participer à cette rencontre constructive, qui appel à être renouvellée, ainsi que la Fédération BTP Savoie qui a organisé cette rencontre.

Pour plus d'information sur la Fédération BTP Savoie cliquez ici