Menu

Projet Lyon Turin : Typhanie Degois visite avec le Président du Parlement européen le chantier

Sous la conduite de l'entreprise Tunnel Euralpin Lyon Turin (TELT), Typhanie Degois a accompagné, mercredi 8 août 2018, le Président du Parlement européen, Antonio Tajani, lors de sa visite du chantier du tunnel de base du projet ferroviaire Lyon Turin, à Saint-Martin-la-Porte, en Savoie.

 

Une forte implication

Très impliquée dans le projet du Lyon Turin, Typhanie Degois s'était déjà rendue sur les lieux, en début d'année, afin de rencontrer les différentes entreprises qui travaillent sur le chantier, et a été à l'initiative d'une réunion à l'Assemblée nationale entre plusieurs parlementaires et les représentants de TELT.

Typhanie Degois avait de plus cosigné, avec soixante autres élus, un courrier au Président de la République, demandant la construction des accès français entre Lyon Saint-Exupéry et Saint-Jean-de-Maurienne sans attendre la fin de la construction du tunnel de base qui devrait avoir lieu d'ici 2030.

                                   

 Antonio Tajani Typhanie Degois Lyon Turin Lyon Turin Typhanie Degois Typhanie Degois Lyon Turin Savoie

 

Un engagement en faveur du projet

Pour Typhanie Degois, cette visite était importante au moment où le gouvernement italien se divise sur le Lyon Turin. Les membres du Mouvement 5 étoiles veulent que ce projet de ligne ferroviaire soit entièrement rediscuté alors que ceux de La Ligue plaident pour la poursuite des travaux.

La position du Président du Parlement européen était donc attendue, surtout que l'Europe finance à 40% les travaux. Antonio Tajani a alors affirmé le soutien de l'Europe en se prononçant ouvertement pour le Lyon Turin. Il a déclaré que ce serait une erreur de bloquer les travaux.

Selon lui, le tunnel du Lyon Turin constitue un élément important du réseau transeuropéen, permettant d'aider les entreprises ainsi que la sécurité routière, et réduire le temps du voyage de 2 heures. Il est d'ailleurs nécessaire que la France adopte une politique de fret ambitieuse pour préserver nos vallées des pollutions, hiver comme été, et lutter contre la saturation des routes par les camions à l'image de la VRU entre Aix-les-Bains et Chambéry. 

 

Un tunnel de 57,5 km

Le tunnel de base est prévu d'une longueur de 57,5 km. Il sera constitué de deux tubes à voie unique. En attendant sa réalisation, le chantier de Saint-Martin-la-Porte a d'abord procédé à une première phase de travaux, entre 2003 et 2010, avec la construction de descenderies.

Une deuxième phase est actuellement en cours avec la réalisation de la galerie de reconnaissance qui a donc fait l'objet de la visite. D'une longueur de 9 km, cette galerie se fait dans l'axe et au diamètre du tube du futur tunnel. Par la réalisation de cette galerie, l'objectif est d'avoir une meilleure connaissance de la géologie, de l'hydrologie, de la géomécanique ainsi que de la géotechnique des lieux en vue de la réalisation des travaux définitifs. 4,5 km ont déjà été creusés. Si tout se passe bien, d'ici 10 mois cette galerie devrait être achevée.