Menu

La sylviculture en Chautagne fait son assemblée générale

La sylviculture en Chautagne a dernièrement été au cœur d'une belle réunion à Ruffieux. Le Groupement de Sylviculteurs de Chautagne, présidé par Marcel Rosset, a tenu son assemblée générale avec la participation de nombreux adhérents et élus, dont la députée, Typhanie Degois, le maire de Ruffieux, Olivier Rognard, et le maire de Chindrieux, conseillère départementale, Marie-Claire Barbier.

 

Plus de 140 adhérents pour 964 hectares

La sylviculture en Chautagne se veut dynamique. Le groupement se compose de plus de 140 adhérents pour 964 hectares soit environ 6,51 hectares par adhérent, ce qui représente 15% de la surface de la forêt privée sur le secteur. Il intervient sur un territoire assez étendu comprenant toute la Chautagne, une partie de l’Albanais et une partie de l’Avant-Pays savoyard. Il doit en particulier faire face au morcellement de la forêt.

Afin de palier cette difficulté, le Groupement de Sylviculteurs de Chautagne a mis en place une bourse foncière forestière avec, à l’époque, la Communauté de communes de Chautagne, le Département, la Région, et en lien avec le CRPF (Centre régional de la propriété forestière) qui vient en accompagnement. Il s’agit d’une plateforme, site internet, qui met en lien les propriétaires, les aide à vendre, à échanger, à acheter, suscitant et facilitant les transactions.

 

Un rôle essentiel

Lors de son intervention, la députée de Savoie, Typhanie Degois a déclaré que cela lui tenait véritablement à cœur d’être présente à cette assemblée générale. Elle a ensuite rappelé tout son soutien à la sylviculture en Chautagne dont le rôle est, pour elle, essentiel dans la constitution et la beauté de nos paysages qui attirent de nombreux touristes. Typhanie Degois a également insisté sur l’engagement de l’Etat qui doit continuer à être fort en termes de gestion de forêt.

 

Enfin, la députée a conclu son discours en signalant qu'elle avait bien pris conscience du problème de morcelement et de transmission, réaffirmant qu'elle restait à la disposition du Groupement en faveur de la sylviculture en Chautagne.

 

Pour plus de renseignements vous pouvez cliquer ici.