Menu

La Motte-Servolex : Typhanie Degois intervient concernant le manque de personnel médico-social

Les établissements accueillant les personnes en situation de handicap, comme le centre médico-éducatif Les Mésanges, situé à La Motte-Servolex, font face à une carence de personnel. Devant cette situation préoccupante pour les familles, Typhanie Degois est intervenue auprès du Gouvernement.

L'accompagnement des personnes handicapées est une priorité, devant faire l'objet de toutes les attentions, selon Typhanie Degois. Or, les structures d'accueil sont confrontées à une situation préoccupante. Un manque de personnel les contraint à revoir les heures de service à la baisse et à fermer des unités comme en témoigne l'Association de parents d'enfants inadaptés (APEI) de Chambéry, et plus particulièrement le centre médico-éducatif Les Mésanges à La Motte-Servolex. Les conséquences sont dramatiques. Les résidents et leur famille ne bénéficient plus de l'accompagnement continu qui se révèle pourtant indispensable. Quant au personnel, ses conditions de travail se dégradent.

Cette pénurie de personnel découle d'un manque d'attractivité des métiers du handicap. Bien qu'une revalorisation salariale ait été appliquée dans le cadre de la mission Laforcade, elle ne bénéficie pas à tous les corps de métiers comme les éducateurs ou les surveillants, entraînant une rupture d'égalité entre les personnels. Pour Typhanie Degois, il convient de rapidement agir pour répondre aux besoins urgents de personnel, aux risques d'accentuer le départ des professionnels et de détériorer davantage le service rendu.

 

La Motte-Servolex médico-social députée

Alertée par les familles, la direction de l'APEI de Chambéry et le personnel de l'établissement de La Motte-Servolex, Typhanie Degois est intervenue auprès de la Secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, en lui demandant que soit conduite au plus vite la revalorisation des grilles salariales des professions médico-sociales. L'objectif est de redonner de l'attractivité à ces métiers afin que les établissements puissent disposer de plus de personnel.

L'intervention de Typhanie Degois s'inscrit dans la poursuite de son action, engagée depuis le début du mandat, en faveur des familles et des APEI. Dès 2017, Madame la députée a soutenu la mise en place d'un plan national spécifique concernant les personnes polyhandicapées pour faire face au manque de place au sein des structures gérées par les APEI. Typhanie Degois a également défendu la nécessité de renforcer la prise en charge des enfants et des adolescents en attente de place en centre médico-éducatif, par la création de places supplémentaires en établissement pour adultes. Madame la députée est aussi intervenue afin que davantage de moyens soient accordés pour l'accompagnement des jeunes avec troubles de spectre autistique, ainsi que pour la création d'unités d'établissements et de services d'aide par le travail pour adultes.

Dans l'attente d'une réponse, Typhanie Degois reste mobilisée aux côtés des familles, de la direction et du personnel.

Pour rester informé de l'actualité de Typhanie Degois à l'Assemblée nationale et en Savoie -> ICI