Menu

Ecole de Chindrieux : Typhanie Degois intervient auprès du Ministre de l'Education nationale

Alertée par les parents d'élèves de Chindrieux en Chautagne concernant la fermeture d'une classe à la rentrée de septembre dernier, Typhanie Degois est intervenue auprès du Ministre de l'Education nationale en lui adressant un courrier co-signé avec Madame le Maire de Chindrieux, Marie-Claire Barbier.

A chaque annonce de nouvelle carte scolaire en Savoie, Typhanie Degois reste vigilante aux fermetures de classes dans les écoles, avec l'objectif de s'assurer que les meilleures conditions d'apprentissage des enfants soient toujours respectées.

Typhanie Degois a une nouvelle fois engagé cette démarche lors de la présentation de la carte scolaire 2021-2022. En février dernier, le projet de fermeture d'une classe au sein de l'école primaire de Chindrieux fut annoncé avec un effectif prévisionnel de 120 élèves, justifiant la fermeture d'une classe. Or, une augmentation des inscriptions a eu lieu durant l'été, amenant aujourd'hui le nombre d'élèves à 136 pour seulement cinq classes. L'établissement compte alors des classes à deux niveaux avec 27 élèves, et 28 élèves pour la classe de grande section - CP.

 

Chindrieux école députée

 

Face à l'urgence de la situation, Marie-Claire Barbier, maire de Chindrieux, et Typhanie Degois, ont donc adressé un courrier au Ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer. Selon Typhanie Degois, si le Gouvernement a réaffirmé sa priorité de favoriser la prise en charge le plus tôt possible des difficultés d'apprentissage des enfants en limitant les classes de grande section, CP et CE1 à 24 élèves pour la rentrée 2021, cette mesure n'est pas appliquée à l'école de Chindrieux. Le nombre important d'enfants par classe ne permet pas en particulier aux enseignants d'exercer correctement leur travail pédagogique, et se voient contraints de ne pas apporter le soutien individuel nécessaire pour des enfants de cet âge. Typhanie Degois souligne qu'en l'état actuel des choses, l'égalité des chances n'est pas offerte à tous les enfants.

Par ce courrier, Marie-Claire Barbier et Typhanie Degois demandent que les annonces du Gouvernement soient respectées, qu'une attention particulière soit portée aux spécificités des petites écoles rurales et de montagne, comme celle de Chindrieux, et que soit étudiée la réouverture de classe dans l'école primaire de Chindrieux.

Dans l'attente d'une réponse, Typhanie Degois reste mobilisée aux côtés des parents d'élèves avec qui elle est en contact.

Le journal Le Dauphiné Libéré a relaté, dans son édition du vendredi 15 octobre 2021, l'intervention.

 

Chindrieux école députée

Pour rester informé de l'actualité de Typhanie Degois en Savoie et à l'Assemblée nationale -> ICI