Menu

Syntec Numérique et innovation des entreprises, intelligence artificielle, projet de loi ELAN, réunion avec les maires de Val-Guiers : billet du 10 juin 2018

Bioéthique et innovation

Afin de préparer la loi bioéthique qui interviendra à l'automne, des auditions étaient menées par la Commission des lois concernant les neurosciences et l'intelligence artificielle. Nous ne sommes qu'aux prémices des innovations technologiques. Au lieu de les redouter, la France doit investir massivement dans ces nouvelles technologies qui vont permettre des avancées dans tous les secteurs. Nous pourrons réaliser de meilleurs diagnostics de santé, faire circuler des voitures autonomes, inventer l'exploitation agricole connectée de demain...

 

Les questions au Parlement de Syntec Numérique

Cette innovation se fait en premier lieu grâce aux entreprises qui investissent massivement en recherche et développement. A l'invitation du syndicat professionnel Syntec Numérique, avec plusieurs collègues, nous sommes allés à la rencontre des entrepreneurs afin de répondre à leurs nombreuses interrogations relatives à l'absence de formation du numérique dans les écoles et par conséquent le problème de recrutement, les conséquences de la loi travail, le soutien de l'Etat pour l'innovation, les secteurs stratégiques. Ce fut l'occasion d'apporter un soutien franc aux entreprises présentes lors de l'assemblée générale de Syntec Numérique. Alors que les TPE/PME sont un vivier d'emplois indispensables à nos territoires, alors que les start-ups vont toujours plus loin dans l'innovation, il est de notre devoir d'assurer une pérennité législative aux entreprises afin de les sécuriser. Mais surtout, il est indispensable que les lois arrêtent de ralentir l'innovation avec des règles qui sont anachroniques par rapport aux défis qui nous attendent dès maintenant.

 

Syntec Numérique Typhanie Degois

 

Le projet de loi logement

Alors que nous avons finalisé l'examen du projet de loi ELAN en fin de semaine, je me suis investie au travers de plusieurs amendements afin que la législation donne plus de marge de manoeuvre aux communes pour respecter l'obligation de 20 à 25% de logements sociaux. Je regrette qu'une seule proposition ait été retenue, celle de continuer à comptabiliser les logements sociaux vendus au titre de l'accession sociale à la propriété pendant une durée de 10 ans. En Savoie, nous sommes confrontés à une problématique foncière difficile, à la fois à cause d'une demande forte, mais aussi avec des terrains soumis à la loi montagne et à la loi littoral. Avec plusieurs collègues, nous continuerons à travailler dans ce sens.

 

 

Réunion avec les maires de la Communauté de communes Val-Guiers

Je remercie chaleureusement Monsieur Robert Charbonnier, Président de la Communauté de communes Val-Guiers, qui a organisé une réunion avec les maires des 13 communes. Le bassin de vie se caractérise par une économie forte, notamment dans l'industrie, et depuis quelques années, un projet touristique autour du Rhône, du Repaire de Mandrin, du Chateau de Montfleury. Nous avons ainsi évoqué la pression sur le foncier agricole, la taxe dûe par les entreprises aux collectivités locales qui ne devrait pas seulement prendre en compte la présence du siège social, le manque d'investissement de l'Etat dans les projets ruraux, l'aménagement trop encadré des nouvelles constructions, le projet du Lyon-Turin. Il est pour moi essentiel de partager les inquiétudes et propositions des élus afin de construire ensemble l'avenir de notre territoire.