Menu

Savoie - Déclaration du Gouvernement sur le plan de déconfinement

Sur le fondement de l'article 50-1 de la Constitution, le Premier ministre a présenté hier à l'Assemblée nationale la stratégie du plan de déconfinement dans le contexte de la lutte contre l’épidémie actuelle. Pour les raisons expliquées ci-dessous, j'ai voté pour la déclaration du gouvernement.

 

Savoie - déclaration premier ministre

 

Le Conseil scientifique dans son dernier avis estime que grâce au confinement, le taux de transmission du coronavirus (SARS-CoV-2) dans la population française a été réduit d’au moins 70%. Si le confinement a été une mesure vitale qui a permis d'éviter environ 60 000 décès, le déconfinement ne doit pas être précipité quand on sait que seulement 5 à 20% de la population est aujourd'hui immunisée.

La déclaration du Premier ministre a donc permis une clarification de la stratégie du gouvernement concernant le déconfinement qui sera amorcé à partir du 11 mai prochain. La progressivité du déconfinement est responsable car les mesures de contrôle restent fortes comme le recommandait le Conseil scientifique, tout en s’adaptant aux spécificités et besoins de chaque territoire. En Savoie, je vais poursuivre mon travail en lien avec les acteurs et élus locaux afin d'apporter des réponses les plus adaptées pour endiguer l'épidémie et soutenir les entreprises.

La reprise de l’activité économique est essentielle, les entreprises ont besoin de visibilité pour reprendre confiance. L'annulation des charges doit être plus massive afin d'alléger leurs trésoreries, faute de quoi nous constaterons malheureusement dans quelques mois de nombreuses liquidations d'entreprises saines. Par ailleurs, il est indispensable que le plan de déconfinement soit rapidement précisé pour le secteur du tourisme, qui représente la moitié des revenus de la Savoie.

Les prochaines semaines vont être décisives. Il y a trois conditions impératives pour sortir de cette crise sanitaire : des stocks de protection matérielle pour l’ensemble de la population en nombre suffisant, un système de surveillance épidémiologique capable de détecter les nouveaux cas et une reprise de l’épidémie, la concrétisation de l’annonce des 700 000 tests virologiques par semaine.

Nous devons répondre à cette crise sanitaire par une responsabilité individuelle et collective, en étant à la hauteur de ceux qui depuis plus de six semaines, poursuivent leurs activités en soignant notre santé, en créant de la valeur, en assurant notre protection.