Menu

Billet du 4 mars 2018

Durant la suspension de séance à l'Assemblée nationale cette semaine, je suis allée à la rencontre des Savoyards et des acteurs locaux afin de préparer les lois à venir, relatives à la justice et à la sécurité, à la mobilité, aux entreprises, à l'apprentissage et à la formation professionnelle, à l'agriculture...

 

Lundi visite de Méthalac, entreprise de méthanisation

Alors que se tenait le salon international de l'agriculture et que la crise structurelle de l'agriculture n'est toujours pas endiguée, je me suis rendue dans une entreprise innovante de l'Avant-Pays Savoyard, Methalac. Spécialisée dans la conception de projet de méthanisation, l'entreprise permet aux agriculteurs de valoriser les déchets des animaux en produisant du biogaz. Le biogaz est alors utilisable pour produire de l'électricité, du chauffage, ou comme biocarburant. Ainsi, la méthanisation a deux qualités. D'une part, à partir de déchets est produit un gaz naturel renouvelable permettant plus d'indépendance énergétique et représentant une énergie moins polluante. D'autre part, grâce à la méthanisation les agriculteurs ont une source complémentaire de revenus non négligeable.

 

À la rencontre des commerçants à Aix-les-Bains et à Pont-de-Beauvoisin

Le projet de loi pour les entreprises arrive bientôt à l'Assemblée nationale. Par ailleurs, investie dans le groupe d'étude start-ups et PME, je suis allée à la rencontre des commerçants d'Aix-les-Bains et de Pont-de-Beauvoisin afin de recueillir leurs avis et propositions. Mardi à Aix-les-Bains, nous avons pu échanger dans les rues de Genève et de Chambéry, sur des problèmes locaux comme le manque de places de parking à Aix-les-Bains, mais aussi des charges trop élevées, les difficultés administratives dans le cadre d'une transmission de commerce, le soutien aux libraires grâce au label LIR, les circuits de consommation courts...

À la Baronnie, située à Pont-de-Beauvoisin, une réunion mercredi soir a permis d'échanger davantage sur le trop faible réseau internet en Savoie par rapport à l'Isère, ce qui désavantage considérablement les commerçants Savoyards et empêche plus largement les entreprises de se développer. Pour assurer l'attractivité de notre territoire, il est essentiel d'investir lourdement sur les réseaux de communication et de travailler étroitement avec les opérateurs.

 

Mercredi, matinée à la maison d'arrêt de Chambéry

Aujourd'hui les prisons sont surpeuplées et ne font plus peur aux délinquants. En même temps, les gardiens sont en insécurité permanente et leur profession est peu valorisée alors qu'elle est essentielle à la France. Il était alors important pour moi de m'entretenir avec la direction et le personnel de la maison d'arrêt de Chambéry afin de leur affirmer ma volonté de travailler dans leur intérêt.

 

Le personnel comme le directeur sont très impliqués pour redonner un sens à la valeur travail dans l'établissement. Je serai ainsi vigilante au projet de loi de programmation de la Justice, et plus particulièrement au chantier "Sens de la peine", afin de valoriser le travail souvent méconnu de gardiens de prison.

 

Jeudi, table-ronde avec la gendarmerie

Une réforme de la procédure pénale sera bientôt examinée en commission des lois à l'Assemblée nationale. Afin de pouvoir échanger sur les propositions de la réforme, j'ai été accueillie par le groupement de gendarmerie de Chambéry et le colonel Machac jeudi. L'objectif principal doit être de décharger les militaires des tâches indûes afin qu'ils puissent se concentrer sur leur mission principale, le renseignement, en étant au contact de la population. La forfaitisation de certaines infractions avec une faculté de poursuite par le procureur général, l'accroissement des pouvoirs confiés aux agents de police judiciaire, l'utilisation des nouvelles technologies sont des pistes sérieuses pour rendre plus efficient le travail de la gendarmerie.

 

Vendredi, atelier citoyens dans l'Albanais

Suite au premier atelier en novembre dernier à Albens où les habitants ont pu exprimer leurs propositions et inquiétudes, un second atelier s'est tenu à la Biolle vendredi afin que je puisse expliquer le travail effectué suite à la première réunion. L'occasion ainsi de discuter du commerce de proximité, de la mobilité, de l'insécurité et de répondre aux questions plus générales sur mon travail parlementaire.



Samedi, permanence décentralisée à Corbel

Située en Chartreuse, la commune de Corbel a accueilli une permanence décentralisée samedi. Ainsi, j'ai eu l'opportunité de rencontrer le Maire Fertier ainsi que plusieurs élus municipaux, des associations et habitants de la commune. Encore une fois, la faiblesse du réseau internet a été évoquée, empêchant le télé-travail et le développement des entreprises. Nous avons également échangé sur la précarité des petites communes à faire entendre leur voix dans des structures plus grosses, sur l'animation de la commune visant à garder un dynamisme et à préserver la mémoire du village. Les territoires ruraux ont été souvent oubliés au profit des quartiers urbains défavorisés. Pourtant, dans ces villages il y a une identité française forte qu'il faut protéger, ceci est possible en leur permettant de se développer.