Menu

Billet du 3 juin 2018 : Chindrieux, Agriculture, Logement, Manifestations en Savoie

Chindrieux : Atelier citoyens de vendredi, entre agriculture et révision constitutionnelle

Chindrieux nous a accueilli vendredi soir pour un atelier citoyens permettant de revenir sur l'actualité dans un premier temps, et d'échanger sur la révision constitutionnelle à venir dans un second temps. L'occasion d'aborder la question du glyphosate qui a pu suscité une incompréhension chez une partie de nos concitoyens. Je tenais tout d'abord à remercier les personnes prenant le temps de venir à l'atelier citoyens, il est important que chacun soit acteur des politiques menées. Ainsi, lors de la réunion j'ai pu réaffirmer ma détermination à voir le glyphosate interdit. Ce qui sera fait dans 3 ans par le gouvernement, et à défaut, par une proposition de loi portée par la majorité de l'Assemblée nationale. Pourquoi 3 ans ? Arrêter aujourd'hui le glyphosate, sans période de transition, c'est mettre en difficulté la plupart des agriculteurs qui l'utilisent actuellement alors qu'il n'existe pas encore de substitut économiquement viable. Rien n'a donc été remis en cause sur cette question lors de l'examen du projet de loi à l'Assemblée nationale.

Par ailleurs, je regrette que différentes avancées notables pour la protection de notre environnement n'aient pas été plus prises en considération. En effet, l'interdiction des néonicotinoides, la suspension de l’utilisation du dioxyde de titane, l'encadrement plus strict des biocides pour les particuliers prenant exemple sur ce qui ce fait déjà pour les professionnels, l’introduction d’un affichage environnemental des denrées alimentaires pour certaines catégories de denrées alimentaires mises sur le marché , « nourri aux OGM », mode d’élevage, origine géographique, et nombre de traitements, ont été votés.

Le second sujet de notre atelier citoyens à Chindrieux, la révision constitutionnelle. Il est attendu des participants un nombre de mandat maximum afin d'éviter que la politique ne soit un métier mais aussi un renforcement du pouvoir législatif, sans forcément baisser le nombre de parlementaires, afin que les représentants nationaux puissent rester à l'écoute des propositions locales et défendre les particularités de chaque territoire. 

Projet de loi Logement

Depuis mercredi, l'Assemblée nationale examine le projet de loi Portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique dit ELAN. Alors qu'en commission avait été votées de nouvelles dérogations à la loi Littoral, celles-ci ont été supprimées en séance vendredi soir. Nous ne pouvons que nous réjouir de protections supplémentaires pour le lac du Bourget, joyaux savoyard, qu'il convient de préserver de toute construction.

Je suis également auteure de plusieurs amendements. Deux concernent la loi SRU qui impose aux communes en déficit de logements sociaux d'en construire davantage. Sans remettre en cause ce dispositif, il est nécessaire de l'aménager de manière exceptionnelle afin de protéger l'architecture de nos communes. Sont concernées par exemples, les communes du Bourget-du-Lac, La Motte-Servolex, Aix-les-Bains et Grésy-sur-Aix. Un concerne la taxe de séjour, afin que celle-ci soit calculée de manière plus juste pour les petits établissements. Et enfin, le dernier vise à rendre obligatoire dans les nouveaux programmes immobiliers la construction d’au moins deux logements accessibles aux personnes à mobilité réduite et situés en rez-de-chaussée, proposition faite lors de l'atelier citoyens de Yenne.

 

Manifestations en Savoie

La section de recherches de la gendarmerie de Savoie fêtait son 40ème anniversaire cette semaine, nous donnant l'occasion d'honorer la mémoire des militaires décédés en opération avec leurs familles et remercier le rigoureux travail des unités de recherches qui s’investissent de manière méticuleuse dans chaque affaire.

typhanie degois gendarmerie chindrieux

 

Samedi, a été l'occasion d'inaugurer tout d'abord l'extension de l'école maternelle accueillant les enfants de Grésin, de Champagneux et de Saint Maurice de Rotherens. L'égalité des chances se joue avant tout dans les territoires ruraux à qui nous devons permettre de devenir attractifs pour les familles et assurer aux enfants les mêmes chances d'émancipation.

Je me suis également rendue à Saint-Christophe-la-Grotte, commune dynamique grâce à son équipe municipale et à l'association Les Passeurs d'histoires, qui fêtait l'ouverture d'un nouveau commerce. Les commerces de proximité sont le coeur des villages, il est essentiel de les soutenir car ils sont le garant de l'identité de la commune.

     typhanie degois vial savoie