Menu

Billet du 24 février 2019 : commissariat Aix-les-Bains, question au gouvernement, commerçants de la Baronnie

Dans ce nouveau billet hebdomadaire, retrouvez les principales actualités de la semaine achevée en Savoie et à l'Assemblée nationale.

Visite au commissariat d'Aix-les-Bains

La sécurité est une préoccupation majeure des citoyens, j'ai tenu à me rendre au commissariat d'Aix-les-Bains afin d'apporter mon soutien aux forces de l'ordre souvent mises en causes ces derniers temps et de faire une évaluation des outils législatifs à leur disposition. Après l'adoption de plusieurs projets de loi, tels que celui de sécurité intérieure et de lutte contre le terrorisme et la réforme de la justice, ainsi que la mise en place de la police sécurité du quotidien, beaucoup reste à faire pour valoriser le travail des policiers et gendarmes. Alors que l'année 2018 a marqué une baisse des infractions et une augmentation des affaires résolues à Aix-les-Bains, la réforme de la justice devra rapidement apporter de nouveaux outils de simplification de la procédure pénale et une augmentation des effectifs reste attendue.

Intervention pour contester la suppression de trains dans l'Avant-Pays Savoyard

Dans le cadre de la mission de contrôle des politiques publiques portées par le gouvernement, j'ai interrogé la Ministre des transports, Madame Elisabeth Borne, sur la contradiction entre une politique nationale qui vise à assurer une mobilité dans tous les territoires avec des investissements conséquents et dans le même temps au niveau régional, nous constatons la suppression de 8 trains sur 10 sur la ligne Chambéry-Lyon alors que celle-ci est utlisée par de nombreux habitants l'empruntant pour se rendre à leur travail. Il est nécessaire que dans le projet de loi d'orientation des mobilités qui sera discuté avant l'été à l'Assemblée nationale, d'obliger à davantage de concertation grâce à la mise en place systèmatique de comités de ligne et de donner davantage de pouvoirs à l'Autorité de la qualité de service dans les transports.

Vote du projet de loi Pour une école de la confiance

Examiné en première lecture à l'Assemblée nationale, les principales mesures du texte sont :

  • l’abaissement de l’âge de l’instruction obligatoire de six à trois ans,
  • les collectivités territoriales pourront créer des établissements publics locaux d’enseignement international qui prépareront à l’option internationale du brevet et du baccalauréat,
  • les écoles et les établissements privés sous contrat pourront mener des expérimentations pédagogiques qui porteront sur l’organisation de la classe ou de l’école, l’utilisation d'outils numériques, la répartition des heures d’enseignement sur l’année scolaire,
  • la formation des enseignants sera majoritairement consacrée aux savoirs disciplinaires fondamentaux et à la connaissance des valeurs de la République,
  • un Conseil d’évaluation de l’Ecole sera mis en place qui disposera des garanties suffisantes d’indépendance afin de piloter les nouvelles évaluations d’établissements,
  • les assistants d’éducation et les surveillants pourront se voir confier des fonctions d’enseignement s’ils préparent des concours de l’enseignement afin de rendre possible le pré-recrutement du personnel enseignant.

Certaines inquiétudes demeurent, un travail approfondi aura lieu avec les enseignants le temps de la navette parlementaire afin de répondre à celles-ci.

Rencontre avec les commercants de la Baronnie - Pont-de-Beauvoisin

Aix-les-Bains Typhanie Degois

Les entreprises et les commerces sont la première richesse de nos territoires, ils offrent des emplois dans le bassin de vie, innovent, les entreprenuers prennent des risques. Je remercie l'espace de coworking Agora Guiers de nous avoir accueillis à l'initiative du président de l'association des commerçants de la Baronnie afin d'échanger sur les problématiques que rencontrent les commerces aujourd'hui. Nous avons évoqué plusieurs points, comme une fiscalité trop lourde qui empêche les commerces d'investir, la concurrence des plateformes e-commerce, l'absence de contrôle effectif d'installation de nouveau commerce, les difficultés de financement et l'absence de soutien des pouvoirs publics, et enfin, la perte dans la société de la valeur travail et de l'abus des arrêts maladie. Ces échanges enrichissants me permettront d'alimenter mon travail parlementaire et d'ainsi, soumettre des amendements prochainement dans les projets de loi Pacte, de réforme de la fiscalité locale ou encore, dans celle de l'assurance-chômage.

Permanence décentralisée à Domessin et atelier citoyens à Drumettaz-Clarafond
Samedi dernier comme je m'y étais engagée, une nouvelle permanence décentralisée a eu lieu à Domessin afin de rencontrer les habitants et les élus locaux.

Jeudi prochain, le 28 février, aura lieu un atelier citoyens à Drumettaz-Clarafond, à côté d'Aix-les-Bains, ouvert à tous ceux qui souhaitent participer à l'élaboration de la loi puisque bientôt sera examinée la réforme de la bioéthique. De nombreux sujets seront à débattre : recherche sur les embryons et en neuroscience, intelligence artificielle, procréation médicalement assistée, fin de vie, don d'organe...