Menu

Billet du 21 octobre : General Electric à Aix-les-Bains, mobilité et projets régionaux, projet de loi de finances pour 2019

Rencontre à Aix-les-Bains avec les représentants des salariés de General Electric, préparation du projet de loi mobilité et défense d'amendements lors du projet de loi de finances pour 2019, vous retrouverez dans ce billet les grandes lignes de mon travail parlementaire de la semaine.

Défense d'amendements lors du projet de loi de finances pour 2019

Le projet de loi de finances prévoit pour l'année à venir un déficit public de plus de 98,7 milliards d'euros, soit 2,8% du produit intérieur brut. Pour redresser l'économie deux enjeux sont majeurs. Le premier est de baisser les prélèvements obligatoires, l'année 2019 commencera à aller dans le bon sens avec une diminution de 25 milliards d'euros de prélèvements, dont 6 milliards d'euros pour les ménages et 19 milliards d'euros pour les entreprises.
Le second enjeu est de baisser structurellement la dépense publique. Or, en 2019, ce sont 25 milliards d'euros de dépenses publiques en plus qui seront dépensés. Il est nécessaire que l'Etat fasse davantage d'économies.

Sur la première partie du projet qui a été examinée cette semaine en séance, j'ai défendu cinq amendements :

  • doublement du plafond des déductions fiscales IR-PME afin d'inciter l'investissement dans les entreprises,
  • modification fiscale sur les installations de stockage de déchets non dangereux afin d'inciter au recyclage,
  • alignement des taux du crédit impôt recherche et crédit impôt innovation pour inciter les entreprises à innover, ainsi que la clarification des dépenses éligibles,
  • augmentation de l’exonération Pacte Dutreil afin de faciliter la transmission d'entreprise,
  • attribution d'un crédit d’impôt similaire entre contrat d’apprentissage/alternance afin que l'alternance ne soit pas plus onéreuse que l'apprentissage.

 

Préparation du projet de loi d'orientation des mobilités

Typhanie Degois Aix-les-Bains

Mercredi, une réunion avec la ministre des transports, Elizabeth Borne, a permis d'échanger sur les projets de mobilité de la région Auvergne Rhône-Alpes. Les discussions ont porté sur le noeud ferroviaire lyonnais qui permettra de décharger les lignes existantes, et ainsi d'améliorer la ponctualité des trains, de l'autouroute ferroviaire alpine, mais aussi du projet ferroviaire Lyon-Turin. Sur ce dernier projet, le gouvernement souhaite dans un premier temps améliorer la ligne historique entre Dijon et Modane en passant par le lac du Bourget pour 700 millions d'euros, le temps que le tunnel soit livré en 2030. Concernant les accès, une concertation doit avoir lieu pour réétudier le phasage. Il s'agira notamment de trancher entre les accès via les tunnels, soit Dullin et Lépine, soit Chartreuse. Cette proposition gouvernementale mérite d'être précisée car le ferroutage est indispensable pour notre territoire. Nous devons diminuer fortement les transports routiers internationaux en Savoie pour lutter contre une pollution un peu plus persistante chaque année. 

Réunion avec les représentants des salariés de General Electric à Aix-les-Bains

Suite au rachat de la branche énergie d'Alstom par General Electric en 2015, des craintes sur l'avenir du groupe en France apparaissent. Une réunion a alors eu lieu avec les représentants de salariés du site d' Aix-les-Bains qui emploie aujourd'hui 850 personnes. Un nouveau dialogue doit s'ouvrir entre les dirigeants de General Electric et l'Etat français afin de déployer une nouvelle industrie en France tout en conservant des savoir-faire et des corps de métier.