Menu

Billet du 19 novembre 2017

En parallèle de l’examen du projet de loi de finances pour 2018, les auditions continuent en commission pour préparer les grands chantiers de l’année à venir. En commission des lois, nous avons auditionné Madame Adeline HAZAN, contrôleure générale des lieux de privation des libertés. L’état des prisons est aujourd’hui préoccupant, tout comme la situation du personnel pénitentiaire, c’est pourquoi à présent nous manquons de professionnels compétents. A cet égard, j’ai attiré l’attention de la contrôleure générale afin d’assurer une sécurité pleine et entière aux gardiens de la paix, mais aussi sur le fait que la profession devait être la pierre angulaire de toute réforme du milieu carcéral.
Monsieur Michel BARNIER, en tant que négociateur en chef du Brexit, a été auditionné également cette semaine à l’Assemblée nationale. De longs échanges très intéressants sur le budget européen, la PAC ou encore le statut des citoyens européens ont eu lieu. La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne suscite beaucoup d’inquiétudes à juste titre, toutefois elle peut aussi être une opportunité pour la France avec des centaines de relocalisations possibles d’entreprises quittant notamment Londres. Il est alors de notre devoir d’assurer une attractivité forte de notre pays, ceci passe notamment par un droit des affaires clair et intelligible par tous. Je suivrai ainsi de près l’examen de la ratification de l’ordonnance sur la réforme du droit civil.

Dans mes divers déplacements, je suis souvent interpellée sur le bien-être animal qui préoccupe de plus en plus de nos concitoyens. J’entends parfaitement cette demande et l’ai déjà relayée au Ministère de la transition écologique qui m’a reçu sur ce sujet cette semaine. Plusieurs intérêts bien distincts sont à prendre en considération, mais je pense que nous pourrons arriver à une proposition de loi pragmatique visant à assurer une protection aux animaux qui soit parallèle aux avancées scientifiques que l’on connaît.

Je me suis rendue ce week-end à l’inauguration de la restauration de l’auberge d’Entremont-le-Vieux, bel exemple d’une économie solidaire au cœur du village, ainsi qu’au repas des aînés à Viviers du Lac afin de partager les préoccupations à la fois locales et nationales des habitants. 
Samedi prochain, le 25 novembre, une permanence décentralisée aura lieu de 10h à midi à la mairie de Saint-Paul-sur-Yenne, sans rendez-vous.