Menu

Billet du 15 avril 2018

Table-ronde à Aix-les-Bains

Lundi, une table-ronde s'est tenue à la permanence d'Aix-les-Bains réunissant des commerçants de toute la circonscription, de Chautagne, de Pont-de-Beauvoisin, d'Entrelacs, du réseau d'entrepreneurs AGIR. Alors que la loi pour les entreprises, dite loi PACTE, sera présentée en Conseil des ministres le 2 mai prochain, je continue les visites d'entreprises en Savoie, à solliciter les avis et propositions des premiers intéressés, les chefs d'entreprise. Les contraintes administratives, les effets de seuil, le besoin de numérisation, l'intéressement des salariés ont été les principaux thèmes abordés.

La revitalisation des centres bourgs a également été une question fortement présente. En effet, il est primordial de garder des commerces pour préserver une vie, une identité des communes mais aussi des circuits-courts. Dans le même temps, les plus grosses entreprises, notamment dans l'industrie, ont besoin d'avoir des communes attractives pour attirer des profils qualifiés. Ce cercle vertueux doit être soutenu par l'Etat, par la préservation des services publics de proximité et en facilitant l'entrepreneuriat.

 

Les textes législatifs en cours

Cette semaine, l'Assemblée nationale s'est concentrée essentiellement à l'étude du projet de loi "Pour un nouveau pacte ferroviaire". Ce texte a suscité des inquiétudes, à Aix-les-Bains comme ailleurs, l'objectif de cet examen était alors d'encadrer la réforme de la SNCF pour que le transport ferroviaire reste un service public. Avec une dette de plus de 54, 5 milliards d'euros, cette grande structure française doit être réformée. Ainsi, les trois entités actuelles, SNCF, SNCF mobilité et SNCF réseau, vont se retrouver dans un groupe unifié soumis au Code du commerce, dont l'unique actionnaire sera l'Etat. Les titres seront incessibles, aucune privatisation ne pourra avoir lieu.
Pour les nouveaux salariés du futur groupe, comme pour n'importe quelle entreprise, ils seront sous contrat de droit privé. L'ouverture à la concurrence peut représenter un risque pour eux, ainsi il a été prévu dans le texte une protection de leur contrat d'embauche en cas de transfert à une autre entreprise.

Cette semaine sera également discuté en commission des affaires économiques, le projet de loi "Pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire saine et durable". Avec mes collègues, nous avons déposés des amendements avec plusieurs objectifs, assurer une relation commerciale équilibrée entre les agriculteurs et la grande distribution, soutenir les circuits-courts, améliorer le bien-être animal dans les élevages, favoriser le recyclage et les aliments sains.

 

Intervention française en Syrie

Les forces armées françaises sont intervenues samedi en Syrie dans le cadre d’une opération menée en coalition avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni, dirigée contre les capacités chimiques du régime syrien. L'instabilité actuelle du bassin Levantin fait courir de graves risques pour la sécurité internationale. Il est alors essentiel de laisser la prépondérance aux Nations-Unies sur de tels enjeux. Même si la France entretient des liens étroits avec la Syrie en raison du mandat français au début du siècle dernier, il convient d'avoir des discussions multilatérales avec l'ensemble des protagonistes.
Ainsi, conformément à l’article 35, alinéa 2, de la Constitution, un débat parlementaire sera organisé demain à l'Assemblée nationale, suite à cette décision d’intervention de nos forces armées à l'étranger.