Menu

Le Dauphiné Libéré d'Aix-les-Bains : quels moyens faut-il donner aux forces de l'ordre ?

La sécurité des biens et des personnes s'impose comme une des priorités de notre société. Le journal Le Dauphiné Libéré a lancé dernièrement un débat sur ce thème, dans les colonnes de son édition d'Aix-les-Bains, en posant la question : faut-il donner plus de moyens aux forces de l'ordre ? Typhanie Degois a alors été sollicitée par le quotidien concernant la proposition de loi, qu'elle porte, visant à élargir les moyens d'intervention des gendarmes et des policiers dans le cadre de la lutte contre les trafics de stupéfiants.

Pour Typhanie Degois, la lutte contre les trafics de drogues constitue un enjeu majeur à la fois en matière de santé et de sécurité publiques. D'après les statistiques du ministère de l'Intérieur, un accroissement de la consommation de drogues est constaté en France. Les trafics de stupéfiants sont également à l'origine d'actes de violences urbaines dont est victime la population, comme cela a pu être regretté à Aix-les-Bains avec des incendies de voitures.

 

Aix-les-Bains drogues Dauphiné Libéré

Aix-les-Bains drogues Dauphiné Libéré

 

Face à ce constat, Typhanie Degois porte une proposition de loi pour soutenir l'action des forces de l'ordre dans la lutte contre les trafics de stupéfiants. Une vingtaine de députés s'est ralliée à Typhanie Degois en cosignant de manière transpartisane sa proposition de loi. 

En contact permanent avec les forces de l'ordre, Typhanie Degois précise dans Le Dauphiné Libéré que "la vidéoprotection doit évoluer à des fins d'enquête" afin de lutter plus efficacement contre ce fléau, les caméras ne servant aujourd'hui qu'après des infractions ou agressions. L'évolution de la législation concernant les dispositifs de caméras permettrait de réduire les trafics par leur rôle dissuasif et de faciliter la constatation des infractions en ciblant les lieux régulièrement fréquentés pour la vente de stupéfiants, comme les entrées des immeubles d'habitations.

La proposition de loi portée par Typhanie Degois prévoit la possibilité d'utiliser, par les forces de l'ordre, les images de vidéoprotection des parties communes des immeubles avec l'accord du syndic de copropriété. Elle permet également au Préfet d'autoriser temporairement sur la base de faits avérés, l'utilisation d'images de vidéoprotection visant à lutter contre le trafic de drogues.

 

Retrouvez la proposition de loi visant à élargir les moyens d'intervention des forces de sécurité intérieure dans le cadre des trafics de stupéfiants :

 

Aix-les-Bains drogue proposition de loi

 

Depuis le début du mandat, Typhanie Degois a toujours été aux côtés des forces de l'ordre afin que leur soient accordés davantage de moyens. La députée de Savoie est intervenue auprès du Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, dans le but que les effectifs soient augmentés à Aix-les-Bains. En réponse à la demande de Typhanie Degois, quatre policiers supplémentaires sont affectés au commissariat d'Aix-les-Bains. Précédemment, Typhanie Degois a alerté le Gouvernement sur la hausse des violences dans les territoires ruraux et périurbains en Savoie, ainsi que sur les manques de moyens alloués aux forces de l'ordre afin d'assurer au mieux leur mission. La députée de Savoie a aussi apporté tout son soutien en faveur d'un renfort estival, notamment aux abords du lac du Bourget et d'Aiguebelette, ainsi que pour le projet de nouvelles casernes de gendarmerie comme à Entrelacs et à Yenne.

Pour rester informé de l'activité de Typhanie Degois en Savoie et à l'Assemblée nationale -> ICI