Menu

Un renforcement des mesures pour conserver l’efficacité des antibiotiques

Typhanie Degois a déposé une question écrite qui est parue mardi 24 avril. Elle a interpellé la Ministre des solidarités et de la santé, Madame Agnès Buzyn, sur l'urgence de mettre en place des mesures concrètes pour un maintien de l'efficacité des antibiotiques.

Une surconsommation menaçant la santé

En effet, la stratégie nationale de santé 2018-2022 a défini la préservation de l'efficacité des antibiotiques comme une des mesures pour répondre à l'émergence des résistances bactériennes représentant l'une des menaces majeures des prochaines décennies.

Cette même étude met également en avant le fait que 30% des antibiothérapies sont prescrites inutilement et que la France reste un pays surconsommateur à l'échelle européenne. La consommation nationale d'antibiotiques est alors supérieure de 30% par rapport à la moyenne continentale.

Un rapport de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé précise d'ailleurs que si la consommation d'antibiotiques est en diminution de 11,4% entre 2000 et 2015, elle connait une hausse de 5,4% sur les cinq dernières années.

 

Santé animale et environnement

L'efficacité des antibiotiques se retrouve alors affectée par une antibiorésistance liée à une trop grande consommation volontaire ou involontaire et non maitrisée chez l'être humain mais également chez l'animal, ainsi qu'à une contamination de l'environnement.

Plus de la moitié des antibiotiques produits dans le monde sont destinés aux animaux, dot une très grande majorité utilisée dans le cadre d'élevages industriels, ce qui a une conséquence directe sur l'homme par la consommation de produit animal et sur l'environnement par les rejets affectant les sols et les cours d'eau.

Alors qu'en novembre 2018 se tiendra la semaine mondiale en faveur d'un bon usage des antibiotiques, pour Typhanie Degois, tous les efforts déjà engagés pour réduire cette surconsommation doivent être poursuivis, et la stratégie nationale de santé humaine doit passer par le renforcement des mesures que ce soit en matières de santé animale que de lutte contre la contamination de l'environnement afin de conserver l'efficacité des antibiotiques.