Menu

Typhanie Degois engagée pour la protection de la biodiversité et la lutte contre les plantes envahissantes en Savoie

La Savoie possède une riche biodiversité et il est indispensable de tout mettre en oeuvre pour la protéger. Mobilisée sur cet enjeu depuis le début de son mandat, Typhanie Degois a interrogé la Secrétaire d'Etat en charge de la Biodiversité, Bérangère Abba, sur la lutte contre les plantes exotiques envahissantes.

Une espèce exotique envahissante est une espèce dont l'introduction par l'homme, volontaire ou fortuite, sur un territoire menace les écosystèmes, les habitats naturels ou les espèces indigènes avec des conséquences écologiques, économiques et sanitaires négatives.

L'implantation d'espèces exotiques envahissantes est, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature, la troisième cause de l'érosion de la biodiversité. En effet, ces espèces vont s'implanter en lieu et place d'espèces locales, occasionant généralement, à terme, leur disparition.

En Savoie, les principales espèces invasives sont :

  • La renouée du Japon
  • La berce géante du Caucase
  • L'ambroisie
  • Le Buddleia
  • La Balsamine de l'Himalaya

L'importation de ces plantes et leur vente est réglementée par plusieurs textes nationaux et internationaux. Pourtant aujourd'hui, leur propagation dans les espaces naturels ne peut qu'être constatée.

Une stratégie nationale a été lancée en 2016 pour prévenir l'introduction et gérer les espèces déjà introduites. Il est notamment prévu d'améliorer les connaissances sur ces plantes et sensibiliser les populations aux risques qu'elles présentent. Toutefois, comme l'indique Typhanie Degois dans sa question écrite, cette stratégie n'a jamais été évaluée, empêchant de déterminer de nouvelles actions prioritaires dans la lutte contre les espèces invasives.

Savoie

Cette situation est particulièrement problématique car différentes solutions existent et sont mises en avant par le Conseil National Botanique Alpin en Savoie, avec lequel Typhanie Degois a pu échanger le 15 mars dernier. Il s'agit notamment du développement de l'enseignement sur les plantes envahissantes dans les formations horticoles afin de sensibiliser les professionnels à cette problématique, le renforcement des pouvoirs du maire ou l'établissement d'un plan départemental de gestion.

Pour être tenu informé de l'actualité de Typhanie Degois en Savoie et à l'Assemblée nationale -> ICI