Menu

Typhanie Degois, députée de Savoie, s'engage contre les déserts médicaux

Typhanie Degois a cosigné une proposition de loi visant à lutter contre la désertification médicale, ainsi que plusieurs amendements en la matière lors de l'examen du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2022. Selon la députée de Savoie, chaque Français doit avoir accès aux soins dans des conditions acceptables. Or, certains en sont éloignés, que ce soit par la distance qui les sépare des médecins ou par la faible présence médicale par territoire. 

La protection de la santé s'impose comme un principe fondamental de la République. Le préambule de la Constitution de 1946 l'assure à chacun, et le code de la santé publique précise que "le droit fondamental à la protection de la santé doit être mis en oeuvre par tous les moyens disponibles au bénéfice de toute personne". Mais ces principes sont de moins en moins respectés. D'après un rapport sénatorial, entre 6 et 8 millions de personnes vivraient aujourd'hui dans un désert médical.

La proposition de loi, cosignée par Typhanie Degois, a pour but d'instaurer une régulation efficace de l'installation des médecins sur le territoire. Ainsi, elle conditionne le conventionnement d'un médecin libéral dans une zone sur-dotée au départ d'un autre médecin conventionné. L'objectif est de permettre un accroissement du nombre de médecins conventionnés dans les zones sous-dotées.

 

Savoie déserts médicaux dépoutée

 

La proposition de loi rend également obligatoire le stage des étudiants en médecine en zone sous-dotée et impose d'exercer dans ces secteurs durant trois ans suivant l'obtention du diplôme. Un préavis d'un an est de plus demandé aux médecins quittant ces zones afin de veiller à son remplacement.

Enfin, la proposition de loi a pour objectif de renforcer l'accès à l'information concernant les déserts médicaux. Il est ainsi question de réviser chaque année les zonages, effectués par les Agences Régionales de Santé, pour mieux prendre en compte l'évolution des besoins en soins des territoires.

En complément, Typhanie Degois a cosigné des amendements au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2022, visant à une meilleure répartition géographique des médecins généralistes et à la mise en place d'une exonération de cotisations sociales des médecins s'installant dans des zones sous-dotées.

L'action de Typhanie Degois s'inscrit dans la poursuite de son travail concernant la santé, tant en faveur d'un accès aux soins à chaque personne que d'une égalité de traitement des personnels de santé.

Pour rester informé de l'activité de Typhanie Degois à l'Assemblée nationale et en Savoie -> ICI