Menu

Typhanie Degois, Députée de Savoie, alerte le Gouvernement sur la suppression des trains entre Chambéry et Lyon

A l'occasion de la séance de questions orales sans débat à l'Assemblée nationale du mardi 19 février 2019, Typhanie Degois, Députée de Savoie, est intervenue auprès d'Elisabeth Borne, Ministre chargée des transports, sur la suppression de trains entre Chambéry et Lyon.

Intervention de Typhanie Degois

Typhanie Degois, Députée de Savoie, soulève l'importance de la ligne Lyon-Chambéry pour l'Avant-Pays Savoyard

 

Depuis le mois de décembre 2018, les habitants de l'Avant-Pays Savoyard rencontrent de réelles difficultées en terme de mobilité en raison de la suppression de 80 % des trains régionaux sur la ligne TER Lyon-Chambéry, effectuée sans concertation préalable avec les usagers. La diminution du nombre de trains et la mise en place d'horaires inadaptés aux besoins des habitants révèlent un dysfonctionnement dans la prise de décision qui affecte l'ensemble du territoire (actifs, entreprises, étudiants, familles). Ceux-ci ne bénéficient plus de solutions correctes de transport en commun. Cette ligne est un enjeu majeur pour la Savoie puisqu'elle dessert de nombreuses gares permettant à des communes de rester attractives aussi bien au niveau économique que démographique.

Alertée sur ce sujet depuis novembre dernier par le collectif de défense et de promotion du rail en Avant-Pays Savoyard, Typhanie Degois s'est mobilisée et a engagé plusieurs actions en ce sens. Ainsi, Madame la Députée de Savoie était intervenue auprès de la direction régionale TER AuRA de la SNCF dés le 7 décembre 2018 afin de demander qu'une concertation rapide soit menée avec l'ensemble des acteurs et de préciser que la solution initiale de remplacement par des bus n'était pas viable pour les usagers et habitants de l'Avant-Pays Savoyard. Parallèlement, Typhanie Degois avait relayé après du ministère des transports une saisine émanant du collectif de défense et de promotion du rail en Avant-Pays Savoyard et a soulevé de nouveau cette problématique avec la Ministre chargée des transports lors de sa venue en Savoie les 31 janvier et 1er février derniers. Enfin, ce sujet avait également été abordé lors de l'atelier citoyens mobilité organisé par Typhanie Degois à Pont-De-Beauvoisin.

 

Savoie - Lépin le Lac - Typhanie Degois

Comment envisager une situation de déblocage ?

Selon Madame la Députée, malgré la compétence de la Région en matière de transport, l'Etat doit rester le garant d'un système férroviaire cohérent selon les besoins des territoires en raison d'une pollution croissante dans nos vallées et du droit à la mobilité inscrit dans la future loi d'orientation des mobilités.

La Ministre justifie la réduction du nombre de trains par la nécessité d'adapter la mobilité aux travaux entrepris en gare Lyon-Part-Dieu. S'il est admis que la Région Auvergne-Rhône-Alpes est la seule compétente pour analyser les besoins des habitants et que l'Etat ne peut donc intervenir directement dans les choix, la Ministre des transports demande davantage de concertation entre la Région et la SNCF afin que les besoins des habitants soient mieux appréhendés.

Typhanie Degois reste vigilante concernant l'avancée de ce dossier et reste en contact régulier avec la SNCF et les acteurs locaux en la matière.

Pour rester informé, n'hesitez pas à vous inscrire à notre lettre d'information ->ici