Menu

Savoie - Maintenir la prime exceptionnelle des salariés au travers d'une proposition de loi

Typhanie Degois, Députée de Savoie est cosignataire d'une proposition de loi visant à pérenniser la prime exceptionnelle, dispositif inscrit dans la loi n°2018-1213 du 24 décembre 2018 portant mesures d'urgence économique économiques et sociales, ayant pris fin en mars dernier. 

Le maintien de ce dispositif permettrait aux entreprises de mieux valoriser le travail des salariés en augmentant leur pouvoir d'achat. Cette prime a été largement utilisée par les entreprises dans la mesure où elle était exonérée de cotisations pour les employeurs. 

 C'est quoi la prime exceptionnelle ? 

Prime Savoie

La prime exceptionnelle a été mise en place afin de donner la possibilité aux entreprises de verser à leurs collaborateurs jusqu'au 31 mars 2019 une prime défiscalisée et exonérée de cotisations et contributions sociales.

Tous les salariés dont la rémunération perçue en 2018 est inférieure à 3 fois le SMIC et ceux qui sont liés par un contrat de travail au 31 décembre 2018 peuvent en bénéficier. Le montant est libre dans la limite de 1000 euros et doit être versé entre le 11 décembre 2018 et le 31 mars 2019.

En quelques chiffres

Près de deux millions de personnes ont pu bénéficier de cette prime, soit un montant total de plus d'1 milliard d'euros versé par plus de 200 000 sociétés, qui représentent environ 12% des entreprises françaises.

Panier Savoie

En moyenne, les employés ont reçu 450 euros de la part de leur employeur, avec 10% d'entre eux qui ont reçus le montant maximal autorisé de 1000 euros. Les TPE-PME de moins de 50 salariés ont participé massivement à l'application de cette mesure et représentent 40% des entreprises ayant pris part au dispositif.

La prime exceptionnelle constitue une réelle solution pour augmenter, récompenser et accroitre le pouvoir d'achat des salariés. Elle permet de redynamiser l'économie de nos territoires, notamment en Savoie, en offrant une meilleure capacité d'achat aux citoyens, ce qui relance alors l'attractivité des commerces.

 

>> Pour rester informé de l'évolution de la proposition de loi