Menu

Santé : adoption du budget de la sécurité sociale pour 2020

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2020 a été adopté mardi 29 octobre à l'Assemblée nationale, avec pour ambition d'adapter notre système de santé en valorisant le travail et en protégeant les personnes les plus vulnérables. 

 

L'essentiel des mesures adoptées 

  • Engagements en faveur de l'hôpital et des services d'urgence : L'Assemblée nationale a ainsi voté la mise en place d'un nouveau mode de financement des urgences tenant compte des spécificités du territoire concerné.
  • Reconduction de la prime exceptionnelle exonérée de cotisations sociales.
  • Indemnisation du congé pour le proche aidant permettant à ceux qui soutiennent un proche âgé, malade ou handicapé de bénéficier de trois mois de congés indemnisé.
  • Création d'un service public de versement des pensions alimentaires à destination des parents séparés afin d'éviter les impayés en permettant à la caisse d'allocations familiales de jouer le rôle d'intermédiaire pour protéger les familles monoparentales et les parents isolés.
  • Mise en place d'un parcours de soins après le traitement d'un cancer : Ce programme de santé assurant le suivi coordonné et individualisé après l'arrêt des traitements, devrait bénéficier à 175 000 personnes par an.
  • Hausse des investissements en faveur du grand âge et de l'autonomie dans la perspective de la réforme de ce secteur, qui sera discutée à l'Assemblée nationale dès le début de l'année 2020.
  • Obligation pour les industriels de disposer de stocks de médicaments suffisants pour éviter les pénuries, et mise en place de sanctions financières.

 

Typhanie DEGOIS - PLFSS - santé

 

Les mesures portées par Typhanie Degois

A l'occasion de l'examen de ce projet de loi, Typhanie Degois a porté plusieurs propositions visant notamment à une meilleure valorisation du travail.
Si le texte prévoit la reconduction en 2020 de la prime exceptionnelle exonérée de cotisations sociales, celle-ci est conditionnée à la mise en place d'un accord d'intéressement dans l'entreprise. Typhanie Degois a alors porté un amendement visant à supprimer cette condition, estimant que cela complexifiait le versement de cette prime, notamment au sein des TPE et PME. Cet amendement s'inscrit dans la continuité de la proposition de loi cosignée par Madame la Députée.


Par ailleurs, dans le prolongement des travaux engagés en faveur de la baisse du coût du travail, Madame la Députée a porté un amendement visant à diminuer les charges sociales sur les salaires des travailleurs qualifiés afin de favoriser la compétitivité des entreprises françaises et valoriser la rémunération des collaborateurs.


Enfin, en lien avec son activité en Savoie, Typhanie Degois a présenté un amendement permettant de dispenser de cotisation sociale minimale retraite les professionnels exerçant une activité saisonnière accessoire, tels que les moniteurs de ski.

 

Typhanie Degois rencontre le personnel des urgences

En parallèle de l'examen budgétaire en faveur du système de santé, Typhanie Degois a rencontré le personnel des urgences de l'hôpital de Chambéry ainsi que les assistants de régulation du centre 15, en grève depuis le mois de mai dernier. A cette occasion, ils ont pu échanger sur les difficultés rencontrées par le personnel médical et non-médical dans un contexte d'augmentation constante du nombre de patients se rendant aux urgences. A cet effet, Madame la Députée a notamment interrogé la ministre des solidarités et de la santé, Madame Agnès Buzyn, par le biais d'une question écrite sur les mesures qu'elle comptait mettre en oeuvre afin de soulager ces professionnels, à travers notamment l'ouverture de maisons médicales de garde.

Typhanie Degois, Députée de Savoie - santé

 

Pour rester informé des actualités législatives -> ICI