Menu

Protection de la biodiversité marine avec l'interdiction de la pêche électrique dans les eaux françaises

Typhanie Degois, Députée de Savoie, s'est engagée sur les questions relatives à la protection de la biodiversité des fonds marins en soutenant la proposition d'interdiction de la pêche électrique.

Qu'est-ce que la pêche électrique ?
Typhanie Degois Savoie pêche électrique

La pêche électrique, pratiquée dans différents pays européens, vise à pêcher à l'aide d'ondes électriques libérées dans les fonds marins. La technique utilisée par les chalutiers, consiste à descendre des filets au fond de la mer remplis d'électrodes qui vont ensuite délivrer un champ électrique, électrocutant et décollant ainsi les poissons situés au fond. 

Face au réchauffement climatique, le nombre de poissons a largement diminué dans les eaux maritimes. Ainsi, la pêche électrique permettait aux chalutiers traditionnels de déloger et de trouver davantage de poissons avec des coûts réduits. Néanmoins, cette évolution technologique n'était pas sans conséquence. En libérant ces décharges électriques toute la vie marine était électrocutée. Elle ne faisait nullement la distinction entre les espèces et les tailles des animaux, causant alors des désastres au niveau écologique, sur la biodiversité en détruisant la faune et les fonds marins. De plus, les poissons subissaient des brûlures et des fractures violentes de leur partie osseuse comme la colonne vertébrale.

La mobilisation de l'Assemblée nationale

Suite aux sollicitations des pêcheurs artisanaux et associations, une tribune a été écrite en janvier 2019 déclarant la volonté d'interdire la pratique de la pêche électrique, qui fut immédiatement signée par Typhanie Degois. En conséquence, une proposition de loi visant à interdire la pêche électrique a émané en mars 2019, dont Madame la Députée fut cosignatrice. Auparavant, elle avait également cosigné la proposition de résolution européenne relative à l'interdiction de cette pratique en février 2018.

L'Assemblée nationale a adopté cette proposition de loi le jeudi 9 mai 2019. L'objectif étant d'avancer la date de cette interdiction à 2019, qui devait être effective en 2021 selon le réglement européen. En effet, au niveau européen, cette mesure sera effective en 2021 en mettant fin à la dérogation actuellement en vigueur permettant l'usage du chalet électrique dans les eaux de la mer du Nord. En effet, la pêche electrique était théoriquement déjà interdite depuis 1998 dans l'Union européenne. Cependant, des dérogations par lobbying existaient sous pression de certains chalutiers. 

La proposition de loi fut promulguée le mercredi 14 août 2019, interdisant ainsi officiellement la pratique de la pêche électrique dans les eaux françaises. Cette interdiction prend effet immédiatement sur l'ensemble du territoire français, avec un périmètre d'application s'étendant jusqu'à 22,2 km au large des côtes. 

Pour rester informé des actualités législatives -> ICI