Menu

Programmation de la recherche : un enjeu majeur pour Savoie Technolac

Le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche 2021-2030 a été adopté en première lecture mercredi 23 septembre dernier à l'Assemblée nationale. Ce texte comporte des enjeux importants afin de permettre à la France de se positionner à la pointe de la recherche scientifique mondiale pour relever les défis de demain mais également pour la Savoie qui dispose d'une importante communauté scientifique, notamment avec le technopôle Savoie Technolac au Bourget-du-Lac. 

Ce projet de loi s'articule autour de trois axes :

  • Renforcer les financements alloués à la recherche publique : l'objectif est de consacrer 25 milliards d'euros supplémentaires sur 10 ans à destination des organismes de recherche, des universités et de l'ensemble des établissements. Cette programmation permettra à l'Agence nationale de la recherche de se hisser au niveau des meilleurs standards internationaux

  • Améliorer l'attractivité des métiers de la recherche : la programmation de la recherche prévoit des revalorisations salariales au bénéfice de l'ensemble des personnels de la recherche et de l'enseignement supérieur. En effet, aujourd'hui, le manque de soutien accordé aux jeunes chercheurs et enseignants entraîne une diminution constante du nombre de doctorants. Par ailleurs, leurs conditions de travail seront sécurisées par la création de deux nouvelles voies : un contrat à durée indéterminée de mission scientifique adapté aux projets de long terme dans le secteur public et une chaire de professeur junior afin de conduire des recherches avant de pouvoir intégrer les corps des professeurs des universités ou des directeurs de recherches. 

  • Faciliter la diffusion de la recherche dans l'économie et dans la société : la programmation de la recherche renforcera le lien entre les citoyens et le monde scientifique notamment en créant une maison des sciences et des médias permettant de mieux faire connaître et mieux diffuser la production scientifique auprès de tous ou en permettant aux chercheurs d'exercer à la fois dans les domaines publics et privés. 

En Savoie, les enjeux liés à ce texte sont importants puisque l'Université Savoie Mont-Blanc compte aujourd'hui près de 15 000 étudiants et appuie ses enseignements sur 19 laboratoires de recherche reconnus. Entre autres, l'Institut national de l'énergie solaire, situé au coeur du technopôle Savoie Technolac au Bourget-du-Lac, qui intègre des chercheurs de l'Université Savoie Mont Blanc pour innover dans le domaine de l'énergie solaire photovoltaique et thermique.

 

typhanie degois TechnolacLe site de Technolac au Bourget-du-Lac est un pôle de recherche majeur en Savoie

 

Durant les discussions parlementaires, Typhanie Degois a porté un amendement visant à renforcer la recherche de méthodes alternatives aux expérimentations animales. En effet, les financements dans ce sens sont aujourd'hui insuffisants alors même que ces recherches présentent d'importantes opportunités scientifiques et économiques. D'un point de vue scientifique, ces méthodes permettent de tester certaines molécules qui ne fonctionnaient pas sur les animaux et d'avoir un meilleur taux de prédictibilité. Les gains économiques proviennent eux de la réduction des coûts d'utilisation des animaux dans les processus de recherche. 

 

Pour rester informé des actualités de Typhanie Degois, en Savoie et à l'Assemblée nationale -> ICI