Menu

Pour un statut des Atsem du bassin d'Aix-les-Bains adapté aux réalités de leur mission

Suite à la rencontre avec les représentants des Atsem du bassin d'Aix-les-Bains, Typhanie Degois a déposé une question écrite auprès du Ministre de l'éducation nationale, Monsieur Jean-Michel Blanquer. Typhanie Degois demande que soit engagée une réflexion concernant le statut de ces agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles pour une meilleure adéquation avec les réalités de leur travail. Au niveau de l'éducation nationale, Typhanie Degois avait déjà déposé une question écrite sur les différences de traitement entre les enseignants du secteur public et privé.

                  Aix-les-Bains Typhanie Degois

 

Une mission entre commune, établissement scolaire et classe

Agents de collectivités territoriales, les Atsem du bassin d'Aix-les-Bains comme partout en France sont évalués par le responsable de la commune alors qu'ils dépendent également des établissements, et classes dans lesquelles ils travaillent.

Appartenant à la fonction publique territoriale catégorie C de la filière médico-sociale, les Atsem sont de plus soumis à un concours d'entrée dans la profession qui ne leur permet pas aujourd'hui d'évoluer.

Dans le cadre de leur mission, les Atsem effectuent à la fois des fonctions éducatives comme les soins et les aides aux enfants durant le temps scolaire et périscolaire, ainsi que des activités d'entretien et d'aide matérielle auprès des enseignants pour des activités davantage pédagogiques.

La charge de travail s'avère alors souvent importante, surtout lors de l'absence d'auxiliaires de vie scolaire (AVS) au sein de l'école. Cette situation entraine des missions contraignantes pour les Atsem, notamment en matière d'hygiène liée aux obligations réglementaires et de sécurité au travail avec une pénibilité physique ressentie au sein de leur profession.

 

Reconnaître un rôle éducatif

Pour Typhanie Degois, il apparaît donc nécessaire d'engager une réflexion sur le statut des Atsem qui permettrait ainsi de reconnaître à cette profession un rôle éducatif que les missions réalisées aujourd'hui lui confèrent.

Cette réflexion aurait aussi pour effet de corriger certaines incohérences liées à leur profession comme l'impossibilité que des enfants soient uniquement avec l'Atsem pendant le temps scolaire, alors que ce n'est pas le cas pour des activités périscolaires.

Enfin, selon Typhanie Degois, cette réflexion permettrait également d'adapter le concours des Atsem afin d'avoir une évolution de carrière au sein de la filière médico-sociale.