Menu

Pour un soutien au maintien des CIO du bassin d'Aix-les-Bains

Suite à une rencontre avec les représentants des Centres d'information et d'orientation (CIO) du bassin d'Aix-les-Bains, Typhanie Degois apporte tout son soutien au maintien de ces structures. Typhanie Degois a déposé une question écrite auprès du Ministre de l'éducation nationale, Monsieur Jean-Michel Blanquer, sur le devenir des CIO du secteur d'Aix-les-Bains comme partout en France.

    Typhanie Degois Aix-les-Bains

Elargir les missions des Régions

Dans le cadre du projet de loi Pour la liberté de choisir son avenir professionnel, il est prévu d'élargir le domaine d'intervention des régions aux missions en matière d'orientation et de diffusion de l'information sur les métiers à destination des élèves et des étudiants. En ce sens, il est envisagé d'intégrer les délégations régionales de l'office national d'information sur les enseignements et les professions (ONISEP) aux régions.

Cette mesure inquiète ainsi aujourd'hui grandement les CIO en particulier du bassin d'Aix-les-Bains. Ils redoutent à leur tour que soit transféré l'ensemble des sites vers les établissements scolaires, ce qui aurait pour conséquence la suppression de postes.

Il convient de préciser qu'il a été reconnu, lors d'un déplacement ministériel dans l'Aisne le 15 juin 2018, que la communication sur le sujet avait manqué de clarté entrainant une incompréhension. A cette occasion, il avait été rappelé qu'il s'agissait uniquement d'une relocalisation qui devrait être faite au cas par cas.

 

Assurer un service public

Malgré tout, les préoccupations sur l'avenir des CIO ne se sont pas apaisées. D'autres craintes et interrogations sont même survenues. Si les 478 CIO travaillent essentiellement auprès de collégiens et de lycéens, de jeunes en voie d'insertion professionnelle, et d'étudiants, ils accueillent également un public adulte et, par leur implantation au plus près du terrain, constituent un maillage complet de l'ensemble du territoire français. La suppression de ces CIO et leur transfert vers des établissements scolaires risqueraient de provoquer une diminution de cette couverture territoriale actuelle ainsi que l'exclusion de certains publics ne pouvant pas accéder aux collèges et lycées.

Dans ces conditions, Typhanie Degois demande que soit assurée la continuité du service public d'information et d'orientation des Français sur l'ensemble du territoire.