Menu

Plan de relance : soutenir les industries hyper-électro intensives en Savoie

Typhanie Degois, Députée de Savoie, est à l'initiative d'une tribune transpartisane, cosignée par une dizaine de parlementaires, appelant à soutenir les industries hyper-électro intensives. Consciente des enjeux que représentent ces industries pour la Savoie, elle a souhaité alerter le Gouvernement sur la nécessité de mettre en place une nouvelle politique industrielle afin d'accompagner ces entreprises, implantées dans nos territoires.

Pour retrouver l'intégralité de la tribune : ICI

 

Un nécessaire soutien aux industries hyper-électro intensives 

Les industries hyper-électro intensives sont des industries dont la consommation en électricité représente une charge très importante, les positionnant dans une situation de dépendance face aux fluctuations des prix de l'électricité. Elles interviennent généralement dans les secteurs de la chimie, des métaux ou encore des ciments. Ces industries lourdes aliment en matière première de nombreuses activités, elles sont donc à la base de la production industrielle en France. 

Jusqu'en 2015, ces industries bénéficiaient de contrats d'électricité à un tarif régulé, limitant la volatilité des coûts et assurant une certaine stabilité dans la production. Toutefois, depuis la disparition des tarifs réglementés en 2015, ces entreprises sont fortement soumises à la concurrence étrangère où le prix de l'électricité peut être jusqu'à trois fois moins élevé qu'en France. 

Dans un contexte où l'industrie lourde ne fonctionne qu'à 70% de sa capacité en raison de la crise sanitaire, il apparaît nécessaire d'accompagner ces industries afin de limiter les risques de délocalisation et de préserver la souveraineté productive nationale. En outre, ces industries représentent en France 10 000 emplois directs et 50 000 emplois indirects, tout en assurant un partenariat avec des nombreuses entreprises locales dans des filieres telles que l'aéronautique ou l'automobile.

Aussi, dans le cadre du plan de relance qui devrait être présenté le 25 août prochain, Typhanie Degois appelle à l'adoption de mesures fortes pour soutenir et pour préserver les industries dans les territoires, dont la Savoie, notamment en mettant en oeuvre des contrats compétitifs à long terme. En effet, si ce plan de relance doit répondre aux enjeux du XXIème siècle, tels que la décarbonation de l'économie et la digitalisation, il semble également nécessaire de mettre en oeuvre une politique industrielle forte afin de préserver l'emploi et les compétences en France et en Savoie notamment. 

 

Quels enjeux pour la Savoie ?

La Savoie est un département irrigué par ces industries et qui compte plusieurs sites d'activités, à l'image de FerroPem qui dispose de deux sites en Savoie et d'un site dans l'Ain, à Anglefort et dont l'activité s'étend dans le bassin Aixois. Cette entreprise productrice de silicium et d'alliages à base de silicium compte plus de 400 employés dans le département.

typhanie degois SavoieUsine FerroPem en Savoie

Dans le passé, Typhanie Degois s'était déjà mobilisée en alertant le Gouvernement, au moyen d'une question orale et d'une question écrite, rappelant le besoin de pérenniser la compensation des coûts indirects liés au dioxyde de carbone afin de maintenir la compétitivité des entreprises à forte intensité d'énergie.

 

Pour rester informé de l'actualité de Typhanie Degois en Savoie -> ICI