Menu

Loi de finances pour 2021 : Présentation du rapport sur des crédits pour les investissements d'avenir (PIA)

Dans le cadre de l'examen du projet de loi de finances pour 2021, Typhanie Degois, Députée de Savoie, a présenté mercredi 14 octobre 2020 en commission des affaires économiques à l'Assemblée nationale son rapport pour avis portant sur les crédits concernant les investissements d'avenir (PIA).

Ces crédits visent à soutenir la recherche et les acteurs économiques en finançant des investissements innovants sur l'ensemble du territoire par le biais, notamment, d'appels à projets.




La mise en oeuvre des PIA 3 et 4 en 2021


L'an passé, Typhanie Degois avait choisi de réaliser une évaluation du programme d'investissements d'avenir dix ans après son lancement. Suite à la présentation du quatrième programme le 3 septembre dernier, Madame la Députée a décidé de revenir sur les nouveaux contours du PIA en 2021. A cet effet, le Secrétariat général pour l'investissement (SGPI), plusieurs opérateurs tels que l'Agence nationale de la recherche (ANR), la Caisse des dépôts et consignations ou encore la Banque publique d'investissement (BpiFrance), et de nombreux acteurs économiques ont été auditionnés.

En 2021, ce sont près de 2 milliards d'euros qui seront décaissés au titre du PIA 3 afin de renforcer les 3 programmes budgétaires que sont le soutien au progrès de l'enseignement supérieur et de la recherche, la valorisation de la recherche et l'accélération de la modernisation des entreprises.

Le PIA 4, doté de 20 milliards d'euros sur 5 ans, poursuit l'objectif de renforcer la souveraineté technologique de la France. Deux nouveaux programmes budgétaires sont ainsi créés et concernent le financement des investissements stratégiques ainsi que le financement des écosystèmes d'innovation.

Dès 2021, les crédits de paiement alloués au PIA seront ainsi doublés par rapport à 2020 afin de préparer l'avenir.


Typhanie Degois Savoie PIA

Focus sur 3 domaines stratégiques : l'IA, la micro-électronique et la blockchain

Dans le cadre du PIA, une attention particulière a été portée à trois domaines stratégiques dans lesquels la France devrait poursuivre les investissements :

Depuis 2018, la France s'est dotée d'une stratégie nationale d'intelligence artificielle (IA) qui a permis de rattraper le retard accumulé en la matière et de soutenir les acteurs français. La France compte désormais 6 groupes parmi les premiers investisseurs IA en Europe et de très nombreuses start-up et entreprises spécialisées dans ce domaine. Néanmoins, face aux difficultés persistantes, Typhanie Degois préconise notamment de soutenir l'IA embarquée ou encore le traitement automatique du langage naturel.

Concernant le secteur de la micro-électronique qui représente 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires en France, les investissements d'avenir réalisés paraissent satisfaisants notamment au travers des plans Nano 2017 et 2022. Toutefois, Madame la Députée a souhaité alerter sur la nécessité d'anticiper le contenu du plan pour 2027 afin que la France conserve son avance technologique.

Enfin, la blockchain utilisée dans la santé, l'alimentation ou encore la mobilité, est un secteur plus récent mais avec un potentiel économique important. Aucun dispositif spécifique n'est prévu dans le cadre du PIA en faveur de ce secteur. Il est donc nécessaire que l'Etat se dote de moyens suffisants dédiés et définisse une stratégie nationale à long terme.


Pour rester informer de l'actualité de Typhanie Degois en Savoie et à l'Assemblée nationale -> ICI