Menu

Loi d'orientation des mobilités : Faciliter les transports du quotidien

La loi d'orientation des mobilités a été dévoilée le 26 novembre dernier par la Ministre chargée des transports, Elisabeth BORNE.

L'examen à l'Assemblée nationale est prévu en 2019, mais ce projet de loi est le résultat d'un long processus de concertation, auquel Madame Typhanie DEGOIS a participé, et va faire l'objet de plusieurs aménagements.

Lac du Bourget - orientation des mobilités

Un programme d'investissements importants entre 2018 et 2022

13,4 milliards d'euros vont être investis, dans le cadre de la loi d'orientation des mobilités, d'ici la fin du mandat, soit une hausse de 40% au regard des investissements réalisés entre 2013 et 2017.

Ces investissements permettront :

• L'entretien des réseaux existants, afin de rénover et moderniser les réseaux routiers et ferroviaires et répondre aux mobilités actuelles et futures,

• La désaturation des grands noeuds ferroviaires, permettra notament de désengorger les lignes ferroviaires actuelles et d'améliorer la ponctualité des trains,

• L'accélération du désenclavement routier des villes moyennes et des territoires ruraux, grâce à la réalisation d'une vingtaines d'axes routiers au coeur de territoires isolés,

• Le développement des mobilités propres avec le développement des énergies telles que le bioGNV ou un accès facilité aux bornes électriques.

 

Quelques grandes mesures annoncées

• La gouvernance des mobilités dans les territoires va être repensée, afin que chaque territoire soit couvert par une collectivité chargée d'organiser les mobilités. Les régions auront également un rôle renforcé en matière d'orientation des mobilités.

• La mobilité deviendra davantage inclusive afin de permettre aux personnes en situation de handicap de bénéficier de solutions de transport adaptées.

• De nouvelles solutions de mobilité vont être développées, afin de permettre un accès simplifié aux informations de transports et d'acheter plus simplement des billets de services multimodaux. 

• La transition écologique sera au coeur de l'orientation des mobilités, avec la mise en place d'un plan vélo, pour lequel Madame Typhanie DEGOIS s'est engagée, afin de développer l'utilisation de ce mode de transport d'ici 2024. Le covoiturage sera renforcé par la mise en place de subventions, de voies et de places de stationnement réservées et l'accès aux bornes de recharge électrique sera simplifié grâce à l'augmentation du nombre de bornes sur le territoire.

Points de vigilance

Le projet de loi d'orientation des mobilités consacre une attention spécifique aux accès du tunnel ferroviaire Lyon-Turin, avec la réalisation de travaux de modernisation de la ligne existante Dijon-Modane, permettant de mener en parallèle une réflexion pour déterminer les phasages pertinents afin de faire face dans la durée à l'accroissement des trafics. Madame Typhanie DEGOIS restera vigilante à ce sujet majeur pour la Savoie et continuera le travail de concertation avec l'ensemble des acteurs concernés.

La création d'un forfait mobilité durable de 400 euros par an à la charge de l'employeur est une proposition ambitieuse, qui doit être surveillée afin que celle-ci demeurre une faculté laissée à l'entreprise, et ne devienne pas obligatoire au risque de faire peser une charge supplémentaire aux entreprises de nos territoires.

 

Vous pourrez retrouver l'ensemble du projet de loi d'orientation des mobilités ici.