Menu

Les groupes d'études de l'Assemblée nationale

Au travers des groupes d’études, l’Assemblée nationale permet aux députés de se réunir de manière informelle pour entamer des réflexions sur des thématiques auxquelles ils sont attachés. Ces groupes se distinguent des groupes d’amitié dont l’objet est de regrouper les élus parlementaires ayant un intérêt particulier pour un pays étranger.

Ces espaces de discussion peuvent embrasser la recherche sur des questions spécifiques de toutes sortes. Ils peuvent être notamment dévolus à un domaine environnemental, politique, économique ou social. Ont été agréés, le 20 décembre 2017, 113 groupes d’études. Les sujets sont aussi divers que riches ; sont évoqués des thématiques telles que le littoral, la pauvreté, la ruralité, les systèmes juridiques européens ou la trufficulture notamment. La totalité de ces groupes sont disponibles sur le site de l’Assemblée nationale.

Il n’existe pas de contrainte pour leur composition, c’est pourquoi chaque député peut, en toute liberté, participer à un ou plusieurs de ces groupes. Si l’agrément octroie des facilités matérielles de fonctionnement comme la réservation de salles entre autre, le fait est que les groupes d’études ne bénéficient d’aucun crédit de fonctionnement ; la participation à ceux-ci est donc totalement fondée sur le volontariat.

 

Typhanie Degois est à ce jour membre des groupes :

  • littoral,
  • condition animale,
  • économie numérique de la donnée,
  • de la connaissance et de l'intelligence artificielle,
  • montagne,
  • startup et PME,
  • thermalisme.

 

Dans le cadre de leurs réflexions, ces groupes d’études peuvent auditionner les acteurs concernés du secteur tels que des membres du gouvernement, de l’administration ou de la société civile. Ils sont aussi amenés à visiter certains lieux ou événements en dehors de l’Assemblée nationale.

Les groupes d'études représentent une activité supplémentaire pour les parlementaire qui permettent de faire vivre au sein de l’Assemblée nationale une respiration intellectuelle et technique autour de sujets spécifiques. Les travaux menés par ces groupes peuvent aboutir à des propositions de loi. En ce sens, leur intérêt est primordial pour améliorer demain, la vie de chacun.