Menu

Les Groupes d'amitié de l’Assemblée nationale

Tisser des liens entre la France et les autres pays

 

Les groupes d’amitié de l’Assemblée nationale regroupent les députés qui ont un intérêt particulier pour un pays étranger. Le but de ces groupes d'amitié de l'Assemblée nationale est avant tout de tisser des liens entre parlementaires français et étrangers.

Développant ainsi des relations diplomatiques, les groupes d’amitié de l’Assemblée nationale s’imposent également comme des acteurs de la politique étrangère de la France et des instruments du rayonnement international de l’Assemblée nationale.

Leur agrément par le Bureau de l’Assemblée nationale fait l’objet d’une obligation et il est soumis à conditions. Il convient de préciser que si la création d’un groupe avec un État internationalement reconnu n’est pas possible, le Bureau de l’Assemblée peut agréer un groupe d’études à vocation internationale disposant des mêmes moyens administratifs et financiers.

 

En termes de fonction, l’activité principale de ces groupes d’amitié de l’Assemblée nationale porte sur l’organisation de missions auprès du parlement homologue, et de réception de délégations parlementaires étrangères. Ces missions et réceptions sont également soumises préalablement à l’autorisation du Bureau de l’Assemblée nationale qui fixe alors leur programme annuel.

Ces groupes peuvent aussi recevoir les ambassadeurs ou autres personnalités du pays qui fait l’objet du groupe d’amitié, ainsi que des personnalités françaises engagées dans des activités de coopération avec ce pays. Les groupes d’amitié peuvent enfin servir de point d’appui à des actions de coopération interparlementaire ou de coopération décentralisée.

 

 

Plus de 150 groupes d'amitié

 

Chaque parlementaire peut ainsi appartenir à plusieurs groupes d'amitié de l'Assemblée nationale.

Pour la XVe législature, l’Assemblée nationale dispose d’un nombre de 150 groupes d’amitié, composés jusqu’à plusieurs dizaines de députés. Chaque groupe a un président, des vice-présidents et des secrétaires.

 

Typhanie Degois est vice-présidente du groupe d'amitié France-Monaco et du goupe d'amitié France-République Centrafricaine, ainsi que secrétaire du groupe d'amitié France-Azerbaïdjan. Elle est de plus vice-présidente du groupe d'étude à vocation internationale sur les relations avec le Saint-Siège.

 

Vous pouvez avoir davantage d'informations en cliquant ici