Menu

La Fédération BTP Savoie visite l'Assemblée nationale

Typhanie Degois a rencontré ce mercredi après-midi les adhérents de la Fédération BTP Savoie et son président, René Chevalier. Les chefs d'entreprise venant de toute la Savoie ont ainsi pu participer aux questions au gouvernement, avant d'échanger sur leurs problématiques concernant la pression fiscale, les difficultés de recrutement et la saisonnalité en montagne, à l'Assemblée nationale.

Typhanie Degois Fédération BTP Savoie

 

Une pression fiscale trop importante pour les entreprises

La France est le pays de l'Union européenne où les prélèvements sont les plus importants, en moyenne 60% du chiffre d'affaires. Ainsi, la suppression du taux réduit de TICPE sur le gasoil non routier (GNR) inquiète légitiment les chefs d'entreprise de la Fédération BTP Savoie. Face au risque de conséquences financières négatives pour les entreprises, plusieurs solutions sont en train d'être finalisées : pour les contrats ayant une clause d'indexation, les indices INSEE seront révisés et les contrats passés à coût fixe devront pouvoir être modifiés par avenant.

Les problèmes de recrutement dans le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment est un véritable vivier d'emploi, or la Fédération BTP Savoie constate que les entreprises voient leur développement freiné par cause d'offres d'emploi non pourvues. Au troisième trimestre 2018, 65% des entreprises du bâtiment seraient concernées par des problèmes de recrutement. Il est essentiel de remettre la valeur travail au centre de notre société : le travail doit être valorisé par le salaire et les personnes en recherche d'emploi doivent être incitées à reprendre un emploi. Ainsi, le plan de formation de 15 milliards d'euros voté au printemps sera bientôt complété par la réforme de l'assurance chômage.

La saisonnalité et la biqualification dans les zones de montagne

En zone de montagne, la biqualification est répandue, et ce grâce au développement massif des sports d’hiver. Ainsi, nombre de moniteurs de ski complètent leur activité par des contrats dans le secteur du bâtiment en été. La biqualification doit être mieux encadrée dans le contrat de travail et la cotisation à la sécurité sociale doit être adaptée à cette biprofessionnalisation, c'était le sens d'un amendement signé par Typhanie Degois dans le cadre du projet de loi de finances pour 2019.