Menu

En Savoie, Typhanie Degois alerte le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur l'utilisation et la commercialisation du glyphosate

Typhanie Degois, députée de Savoie, alerte Didier Guillaume, ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur l'utilisation des produits phytosanitaires (glyphosate) par les particuliers et leur vente par des plateformes de commerce en ligne. 

glyphosate savoie

Qu'est ce que le glyphosate ? 

Le glyphosate est un désherbant non sélectif, c'est-à-dire agissant globalement sur les différentes mauvaises herbes. Il est utilisé dans la composition de la plupart des désherbants.

Il fut commercialisé sous la marque Roundup par la forme américaine Monsanto depuis 1974. Néanmoins depuis 2000, le brevet est passé dans le domaine public. Ainsi de nombreuses autres sociétés ont produit et commercialisé ce pesticide.

Le contexte

Le Centre International de Recherche sur le Cancer (organisme de l'OMS, Organisation Mondiale de la Santé) a classé cette substance chimique en 2015 comme "cancérogène propable". La toxicité du glyphosate a été mesurée sur la faune, la flore et l'environnement.

Un plan de sortie de glyphosate a donc été mis en place par le gouvernement en 2017 sous la demande d'Emmanuel Macron, Président de la République.

Ainsi, depuis le 1er janvier 2017, l'Etat, les collectivités locales et les établissements publics ont l'interdiction d'utiliser des pesticides dans les espaces publics, sauf exception définie par la loi.

Cette interdiction a été étendue aux particuliers à compter du 1er janvier 2019.

Un comité de suivi, autrement appelé task force, a été mis en place afin de suivre la progession de la sortie du glyphosate. Il regroupe les deux ministères (ministère de l'agriculture et de l'alimentation, et ministère de la transition écologique et solidaire), l'INRA, l'ACTA, l'APCA.

Alerte auprès du ministre de l'agriculture et de l'alimentation 

Bien qu'une interdiction a été instaurée, de nombreux acteurs économiques tels que des plateformes de vente en ligne continuent de commercialiser ces produits aux particuliers. 

Ainsi, Typhanie Degois, députée de Savoie, demande donc quelles mesures vont être prises afin de renforcer les contrôles.

--> Pour rester informé