Menu

Déplacement au Parlement européen et à la Commission européenne

Dans le cadre d'une mission d"information confiée par la Commission des affaires européennes de l'Assemblée nationale, Typhanie DEGOIS s'est rendue le 20 février dernier au Parlement européen et à la Commission européenne.

Commission européenne DegoisCommission européenne Degois
A gauche : avec Mme Charline VITCHEVA, Présidente du Centre commun de recherche de la Commission européenne
A droite : avec Mme Anne BUCHER, Directrice générale de la Santé et de la Sécurité alimentaire de la Commission européenne

En effet, un travail est en cours sur la protection de l'animal au sein de l'Union européenne. Cette question est large puisqu'elle aborde à la fois le trafic d'animaux domestiques, la protection de la biodiversité, les conditions d'élevage, et les alternatives à l'expérimentation animale. Si l'Union européenne est née d'une volonté de coopération économique des Etats membres, elle a permis de nombreuses avancées concernant la protection animale.

Pour autant, plusieurs problématiques restent encore d'actualité aujourd'hui quand on sait que 500 000 chiens arrivent de manière illégale en France chaque année, que la population d'oiseaux a diminué de 30% en 25 ans, que 87% des Français se déclarent opposés à l'élevage d'animaux en cage alors qu'ils sont 370 millions d'animaux à y passer leur vie en Europe, et que 9 millions d'animaux ont été utilisés à des fins scientifiques en Europe l'année dernière. Face à ce constat, beaucoup reste à faire afin de concilier intérêts économiques et protection du bien-être animal.

L'enjeu du déplacement à la Commission européenne et au Parlement européen était d'échanger avec les instances décidantes de l'Union européenne afin de partager le constat et de travailler à des propositions pour améliorer la situation. Une évaluation des textes européens est en cours afin d'étudier une pertinence de leur révision. Par ailleurs, une stratégie de la fourche à la fourchette sera bientôt présentée par la Commission européenne et devrait comporter plusieurs mesures en faveur du bien-être animal.

Dans le cadre de cette mission d'information, Typhanie DEGOIS va continuer à rencontrer les acteurs français et européens afin de pouvoir émettre plusieurs propositions au printemps prochain.