Menu

Biodiversité marine : Typhanie Degois demande un contrôle renforcé du commerce des requins

Attachée aux enjeux liés à la protection de la biodiversité et à la lutte contre le trafic d'animaux, Typhanie Degois a alerté la Ministre de la mer, Annick Girardin, sur le déclin des populations de requins et l'implication de la France dans le commerce mondial.

Aujourd'hui, plus de 50% des espèces de requins sont menacées d'extinction, entraînant une atteinte à la biodiversité marine en raison de l'absence de réglementation internationale sur leur capture et leur commerce. Les pays de l'Union européenne représentent les principaux fournisseurs du marché asiatique et la France constitue le 4e pays européen exportateur.

Selon le rapport de l'IFAW consacré au rôle de l'Union européenne dans le commerce mondial des requins, un écart important est à noter entre les importations déclarées par les pays asiatiques et les données d'exportation de l'Union européenne. Ce constat laisse craindre, pour Typhanie Degois, à de fausses déclarations et à un trafic illégal lié au commerce d'ailerons et de viande de requins.

biodiversité requin

 

Dans ces conditions, Typhanie Degois demande à la ministre de la mer que soient davantage contrôlées les données liées au commerce de requins et que soit mis en place un référencement harmonisé avec les principaux partenaires mondiaux. Le but est de favoriser une meilleure traçabilité de la pêche et du commerce de requins afin de lutter efficacement contre un trafic illégal, et de mieux contrôler les conséquences du commerce français dans le déclin des requins.

Typhanie Degois précise que la France s'est engagée à appliquer les dispositions de la convention sur le commerce international des espèces de la faune et de flore sauvages menacées d'extinction sur son territoire. Typhanie Degois rappelle que l'inscription à la convention de seulement huit espèces autorise alors la pêche des autres requins sans permis spécifique. Selon la députée, la France doit donc, conformément à ses engagements, s'assurer qu'elle ne participe pas à l'extinction de ces espèces qui se révèlent essentielles à la biodiversité marine.

Par cette intervention, Typhanie Degois poursuit son implication en faveur de la biodiversité et de la cause animale. Vice-présidente du groupe d'étude relatif à la condition animale, Madame la députée a présenté un rapport d'information et une proposition de résolution européenne sur la protection du bien-être animal qui a été adoptée à l'unanimité. Une centaine de propositions fut alors portée par Typhanie Degois. La députée a aussi cosigné une proposition de loi pour la création d'un défenseur des droits des animaux, ainsi qu'une lettre ouverte dénonçant le traitement réservé aux animaux lors de leur transport maritime et une tribune afin d'interdire la corrida.

Pour rester informé de l'activité de Typhanie Degois en Savoie et à l'Assemblée nationale -> ICI