La loi organique pour la confiance dans la vie politique a été définitivement votée, sonnant la fin de la session extraordinaire de six semaines.

Cette loi prévoit notamment :

  • la suppression de la réserve parlementaire
  • l’interdiction des emplois familiaux
  • l’inéligibilité en cas de manquement à la probité
  • la suppression de l’indemnité de frais de mandats
  • la fin des activités de conseils
  • la création de la banque de la démocratie pour financer les candidats et les partis

Partager cet article sur :