Cette semaine j’ai continué ma rencontre des acteurs locaux pour échanger à la fois sur les sujets nationaux, mais aussi ceux propres à notre département.

Ainsi lundi, le Colonel MACHAC a pris le temps de m’accueillir dans la Gendarmerie nationale de Chambéry le Haut, là où est mobilisé l’ensemble des moyens d’intervention pour la Savoie.

Plusieurs points étaient au rendez-vous : la directive européenne relative au temps de travail, la création de postes annoncés, la réserve opérationnelle, la modernisation technologique, ou encore la simplification procédurale. J’ai ainsi eu l’opportunité de rencontrer les militaires des différentes unités et leur affirmer toute ma reconnaissance pour leur engagement, ainsi que ma volonté de collaborer de manière étroite avec eux ces cinq prochaines années.

L’après-midi, je me suis rendue aux thermes Valvital Thermes Chevalley Aix-les-Bains, en compagnie du directeur Monsieur RIAC. Le thermalisme a donné un somptueux patrimoine à la ville, nos thermes sont aujourd’hui un incroyable atout pour développer économiquement celle-ci et le tourisme local, il est important de le défendre. A cette fin, nous sommes en train de créer un groupe d’étude sur le thermalisme avec plusieurs députés.

Vendredi, Monsieur le Maire Jean-Pierre SAVIOZ-FOUILLET m’a reçu dans sa commune de Vions, où nous avons pu échanger sur les problématiques rencontrées par les petites communes péri-urbaines, ainsi que sur la rentrée des classes, et sur l’intéressant projet de guinguette à l’étang bleu qui permettrait de répondre à une demande croissante des touristes entre Chautagne et Rhône.

Avec Monsieur Michel Barnier, patriote Savoyard et négociateur de l’Union européenne dans le Brexit, nous avons pu échanger le temps d’un déjeuner sur la première phase de négociation lancée avec le Royaume-Uni pour leur sortie de notre marché commun.

Trois priorités sont exigées de l’Union européenne avant toute négociation d’un nouvel accord commercial avec le Royaume-Uni : la protection des droits des citoyens européens, la frontière avec l’Irlande et la facture que doivent régler les Anglais. Ces trois priorités sont essentielles pour assurer la pérennité d’une part diplomatique, et d’autre part budgétaire, de l’Union européenne qui sera être ferme face à de tels enjeux.

Concernant la loi emblématique de cette session extraordinaire, le Parlement a donné son feu vert à la réforme du travail par ordonnances en début de semaine répondant à un impératif de réformer rapidement, tout en agissant avec prudence grâce à des garde-fous. En effet, le projet de réforme du Code du travail sera présenté le 31 août prochain, et pour avoir valeur de loi, le gouvernement devra passer par une loi de ratification votée par le Parlement. Nous serons exigeants sur la liberté donnée aux entreprises mais aussi, sur la sécurité accordée aux salariés.

Enfin, la session extraordinaire prendra fin mercredi, avec le vote solennel pour la loi de confiance dans la vie politique, suite à la navette parlementaire avec le Sénat résultant de désaccords entre les deux chambres.

Pour terminer ce billet, je tenais à vous informer que mon cabinet ouvrira dès septembre à Aix-les-Bains, il sera situé au 725 Boulevard Robert Barrier.

D’ici là, vous pouvez adresser vos demandes à cette adresse mail : typhanie.degois@assemblee-nationale.fr

Partager cet article sur :